La Ville procédera à des essais à la fumée dans son réseau d’égout, afin de trouver des anomalies responsables de refoulements lors de fortes pluies.
La Ville procédera à des essais à la fumée dans son réseau d’égout, afin de trouver des anomalies responsables de refoulements lors de fortes pluies.

Essais à la fumée à Trois-Rivières

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — La Ville de Trois-Rivières procède actuellement à des opérations dans son réseau d’égout sanitaire afin de localiser les raccordements non conformes qui pourraient être à l’origine de refoulements d’égout lors de pluies abondantes ou de la fonte des neiges. Ces opérations nécessiteront l’usage d’essais à la fumée, ce qui pourrait causer des phénomènes étranges aux yeux des citoyens.

En effet, les personnes qui se trouveront dans les secteurs visés par ces essais pourraient voir surgir des nuages de fumée du sol, des puisards ou des gouttières. Cette fumée, assure la Ville, est non toxique et se dissipe rapidement. Elle n’est pas non plus susceptible d’entrer dans les résidences sauf s’il y une défectuosité dans le système de plomberie.

La Ville invite les citoyens qui pourraient avoir des doutes à rencontrer le représentant de la Ville qui se trouvera sur place lors des essais à la fumée. Les résidences touchées par ces essais seront en effet avisées par le biais d’accroche-portes.

Durant la semaine du 24 août, les secteurs de Pointe-du-Lac (bassin Boucher), Sainte-Marthe (bassin Stroy-Broumont) et Trois-Rivières (bassin Lasnier) seront touchés.

Durant la semaine du 31 août, ce sera au tour des secteurs Pointe-du-Lac (bassin Garceau) et Trois-Rivières (bassin Lasnier). Finalement, d’autres tests seront effectués dans la semaine du 7 septembre dans le secteur Pointe-du-Lac (bassin Garceau).