Éric Lord, candidat à la mairie de Trois-Rivières.

Éric Lord rencontre ses partisans

Trois-Rivières — Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Éric Lord, a profité de l’ouverture de son local électoral, sur le boulevard des Récollets, pour inviter ses partisans à le rencontrer, dimanche matin.

Bien que la campagne électorale ait débuté, pour lui comme pour ses adversaires, il y a déjà plusieurs semaines, l’ouverture de son local électoral la rend encore plus tangible pour l’ancien directeur général de Culture Mauricie.

«Pour moi, ce projet-là (l’élection à la mairie) est un rêve que je caresse depuis longtemps et à chaque étape, il prend forme, il se concrétise de plus en plus, indique-t-il. J’ai lancé ma campagne jeudi dernier; aujourd’hui, c’est l’ouverture du local, donc là, c’est vrai, je suis vraiment dans cette campagne-là et très content d’y être.»

M. Lord a rappelé sa volonté d’incarner, s’il est élu, un nouveau leadership à Trois-Rivières, qu’il qualifie de «positif et rassembleur». Il a également réitéré son intention d’être à l’écoute des citoyens.

«Ce qui est important pour moi, c’est l’écoute de la population, d’être en dialogue avec la population, insiste-t-il. Je vais avoir des propositions aussi au niveau de l’environnement et de l’économie. Ce sont les grands axes sur lesquels je veux travailler pendant la campagne.»

Alors que ses deux adversaires, Jean Lamarche et Jean-François Aubin, ont eu quelques prises de bec au cours des dernières semaines, Éric Lord a pour sa part l’intention de rester au-dessus de la mêlée. «Ce que je veux dans ce projet-là, c’est faire des propositions à la population et je veux être élu sur la base de ces propositions-là, tranche-t-il. Tout ce qui est de la chicane avec les autres candidats, ça ne m’intéresse pas, je ne suis pas là pour ça.»

Plus de détails à suivre...