Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
L’ambassadrice touristique de Trois-Rivières, la comédienne Christine Beaulieu, est entourée sur la photo du maire de Trois-Rivières, Jean Lamache, du coordonnateur du tourisme à IDE Trois-Rivières, Daniel Rioux, et par le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly.
L’ambassadrice touristique de Trois-Rivières, la comédienne Christine Beaulieu, est entourée sur la photo du maire de Trois-Rivières, Jean Lamache, du coordonnateur du tourisme à IDE Trois-Rivières, Daniel Rioux, et par le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly.

Des micro-expériences pour séduire les touristes à Trois-Rivières cet été

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières regorge de petits secrets qui font le bonheur de ses résidents et de ses visiteurs. Après une saison touristique en pandémie très difficile en milieu urbain, l’industrie touristique trifluvienne entrevoit une certaine reprise cet été. Et on mise justement sur la promotion de micro-expériences «TRès Trois-Rivières» pour séduire les touristes.

«Cette année avec la pandémie, on est beaucoup tombé dans le micro… on est plus intéressé à vivre des choses de façon plus intime», souligne en entrevue la comédienne Christine Beaulieu, l’ambassadrice des attraits touristiques de sa ville natale pour une cinquième année.

«On cherche moins les gros shows et festivals, parce que de toute façon, il n’y en a pas. On cherche le petit détail qui fait la différence dans nos vacances. Et à Trois-Rivières, on en a plein de ça.»

La comédienne native de Pointe-du-Lac assistait mercredi au lancement de l’été touristique par Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières qui avait lieu dans le majestueux parc du Moulin seigneurial. Ce vieux moulin a d’ailleurs quelques nouveautés cet été, dont un four à pain traditionnel et du mobilier en bois de sciage, qui feront assurément le bonheur des visiteurs. Il est d’ailleurs possible de réserver une expérience de préparation du pain en famille.

Le Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac a un nouveau four à bois traditionnel.

«C’est sûr que je viens de Pointe-du-Lac, mais ici, le petit belvédère sur le bord du lac Saint-Pierre avec le Sea Shack, je le dis à plein de monde à Montréal d’arrêter là. La vue sur le fleuve est extraordinaire et le Shack c’est cute, c’est bon», mentionne Christine Beaulieu.

«C’est pour moi une micro-expérience que je me permets de vivre chaque année. Des fois, il y a du kite surf, c’est un petit coin de paradis.»

Les visiteurs sont donc invités cet été à découvrir les «terrasses secrètes, les vues à couper le souffle, les animations surprises, les spécialités gastronomiques locales ou encore des cocktails créatifs». Parmi les micro-expériences proposées, il y a: «apprécier le lever du soleil assis dans le O des lettres géantes à l’Amphithéâtre Cogeco, commander une crème glacée au chocolat mexicain et paprika gelée devant soi à l’azote à -196 degrés en 60 secondes au bar laitier Côté blanc, déjeuner sur une terrasse avec vue sur la piste d’atterrissage au restaurant de l’aéroport Pilote gastronomie populaire, ou encore dormir dans les nouveaux micro-chalets Urubu chez Plein Air Ville-Joie».

«Je vous invite à aller prendre une bière au stade de baseball avant un match des Aigles, ou l’équipe Québec, durant l’échauffement des joueurs. Faut vivre ça dans sa vie», a lancé de son côté le maire de Trois-Rivières, Jean Lamarche.

«Allons voir les Forges-du-Saint-Maurice voir comment ç’a changé depuis la visite au primaire», a-t-il ajouté en riant.

Daniel Rioux, coordonnateur du tourisme chez IDE Trois-Rivières, soutient que plusieurs indices laissent entrevoir une bien meilleure saison touristique cet été qu’en 2020, notamment avec la reprise de certains événements. «Déjà, des hôteliers me confirment avoir des réservations pour 3, 4 ou 5 nuits pour cet été, au lieu d’une seule nuit comme c’est généralement le cas. C’est une réalité tout à fait nouvelle. Au-delà d’une escapade week-end, Trois-Rivières sera une destination vacances cet été», se réjouit-il.

«Nous avons enfin cette bouffée d’air frais dont on avait besoin. Nous allons tout faire pour avoir une saison mémorable», renchérit le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly.

Afin de pousser les visiteurs à étirer leurs séjours, IDE Trois-Rivières remettra aux visiteurs qui ont une réservation de deux nuits ou plus chez un partenaire hôtelier une carte-cadeau de 50 $. Un budget de 25 000 $ a jusqu’a maintenant été accordé à cette campagne de promotion qui permet de dépenser l’argent localement.

Les sites touristiques incontournables de Trois-Rivières continuent d’innover pour tirer leur épingle du jeu. Par exemple, le lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice présente le nouveau parcours Diabolus ex machina créé et raconté par Fred Pellerin. Le Musée Boréalis présente sa nouvelle expérience d’évasion Alerte à l’usine tandis que le Musée Pop propose l’exposition familiale l’ADN des superhéros. La carte Musée qui permet de visiter plusieurs institutions de Trois-Rivières à prix réduit sera une fois de plus de retour. L’Amphithéâtre Cogeco ne sera pas en reste avec sa programmation estivale, dont le spectacle Elvis Experience.