Trois-Rivières est prête pour les opérations déneigement.

Déneigement: Trois-Rivières prête à recevoir la neige

TROIS-RIVIÈRES — Les premiers vrais flocons commencent à peine à tomber sur la région que déjà, la Ville de Trois-Rivières est prête pour affronter l’hiver et le déneigement des rues. La Ville a d’ailleurs présenté les grandes lignes de son plan d’opération de nettoyage des rues pour la saison hivernale 2018-2019 lundi matin, une saison qui sera marquée par deux grandes nouveautés pour les citoyens.

D’abord, et la question avait déjà été médiatisée par le passé, la Ville abolit officiellement les permis de déneigement que les citoyens devaient se procurer lorsqu’ils n’avaient pas assez d’espace pour disposer la neige sur leur terrain et devaient la mettre à la rue. Les citoyens des zones concernées par cette autorisation spéciale, et dont les zones autorisées sont bien indiquées sur une carte détaillée disponible sur le site web de la Ville de Trois-Rivières, pourront toujours disposer de leur neige à la rue s’ils n’ont pas assez d’espace sur leurs terrains. Cette autorisation prévaut pour les immeubles résidentiels de six logements ou moins. Les commerces de ces différentes zones, quant à eux, n’auront pas cette autorisation et devront faire affaire avec un déneigeur privé afin de disposer de leur neige dans les endroits appropriés et autorisés, rappelle Carl Blanchette, chef de service à la Ville de Trois-Rivières.

L’autre nouveauté concerne le stationnement de nuit sur la rue. Jusqu’à l’an dernier, le stationnement de nuit était permis sauf lors des opérations de déneigement. Cette année, afin de se conformer à la jurisprudence en la matière, la Ville fait le chemin inverse et décrète que le stationnement de nuit est interdit en tout temps, excepté lorsqu’il n’y a pas d’opération de déneigement en cours. Il appartient donc aux citoyens de se renseigner, soit en s’inscrivant aux alertes courriels et textos du site Internet stationnementdenuit.ca, ou encore en téléphonant au (819) 377-5308.

«Grosso modo, pour les gens, ça n’a pas d’impact immédiat. Ils vont continuer de recevoir des alertes courriels ou sms s’ils étaient déjà inscrits. Ça change quelque chose, par exemple, pour les visiteurs de l’extérieurs ou les nouveaux citoyens, car ça clarifie davantage la réglementation, et ça force aussi le citoyen à se renseigner pour vérifier s’il y a une permission spéciale de stationner. On veut développer le réflexe des gens d’aller se renseigner, car avec les outils qui sont disponibles, c’est vraiment simple et rapide», constate Alex Hamelin, chef des services juridiques pour la Ville de Trois-Rivières.

Déneigement

Il en coûtera pas moins de 12,6 M$ afin de déneiger les quelque 930 kilomètres de rues de Trois-Rivières cet hiver. Par ailleurs, la Ville déneigera également 264 kilomètres de trottoirs, soit environ la moitié des trottoirs sur son territoire. Les 19 zones de déneigement de la Ville seront occupées par quinze entrepreneurs privés, mais quatre de ces zones seront déneigées par les employés municipaux.

La Ville priorise de souffler la neige sur les terrains lorsque cela est possible, plutôt que de la ramasser, une question d’économie de coûts mais également de capacité d’accueil des quatre grands sites de dépôt à neige sur lesquels la Ville peut compter, fait savoir Alain Lizotte, chef de division des voies publiques pour la Direction des travaux publics.

«On demande évidemment aux gens de bien protéger leurs arbustes et leur aménagement paysager. Et il est primordial de libérer la voie publique lors des opérations de déneigement pour nous permettre de travailler plus rapidement», ajoute M. Lizotte, invitant notamment les citoyens à mettre leur bac à la rue le matin de la collecte plutôt que la veille lorsqu’une opération de déneigement se prépare ou est en cours.

Des campagnes d’information ciblées seront également lancées par le service des communications de la Ville afin de rappeler aux gens l’importance de bien se renseigner sur les opérations en cours et donc la permission ou non de se stationner dans la rue la nuit.