Mario de Tilly, directeur général d’IDE Trois-Rivières.

Délégation trifluvienne à Mulhouse

Trois-Rivières — Une délégation trifluvienne se rendra dès dimanche dans la région de Mulhouse en France afin d’y développer différents partenariats économiques, culturels et éducatifs. Ce voyage de six jours dans cette ville jumelée à Trois-Rivières permettra non seulement à Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières de tâter le terrain pour des échanges permettant d’aider des entreprises en démarrage, mais également à plusieurs partenaires d’établir des possibilités de stages et d’échanges notamment dans le milieu de l’éducation.

«La ville de Mulhouse a une grande ressemblance économique et sociale avec Trois-Rivières. C’est une ancienne ville industrielle qui a dû se relever après plusieurs fermetures importantes, notamment dans l’industrie du textile. C’est aussi une ville universitaire. On peut faire plusieurs rapprochements avec notre réalité. Mulhouse a mis en place un programme immobilier très agressif pour la récupération de bâtisses désaffectées», constate le directeur général d’IDE Trois-Rivières, Mario de Tilly, qui sera du voyage.

IDE Trois-Rivières espère pouvoir développer des partenariats, notamment pour permettre aux entreprises en démarrage des deux côtés de l’Atlantique, d’avoir accès à des espaces leur permettant de faire du «soft landing», soit du débroussaillage de marchés, afin de tâter le pouls de l’international pour leurs produits ou leurs services.

Dans cette optique, IDE Trois-Rivières occupera aussi un kiosque au Salon Industries du futur, les 19 et 20 novembre afin de développer sa visibilité et ses occasions d’échanges avec les entreprises en démarrage de cette région de l’Alsace. Une occasion en or pour leur offrir des espaces temporaires s’ils souhaitent venir tester le marché nord-américain, notamment dans l’ancien hôtel de ville du secteur Sainte-Marthe, où IDE a récupéré plusieurs locaux afin de permettre à des «starts-up» de venir s’y établir temporairement. Ce nouveau projet fera d’ailleurs l’objet d’une inauguration officielle dans quelques jours.

IDE vise ainsi plusieurs domaines pour favoriser ces échanges, dont les services aux entreprises et les technologies de l’information et de la communication, pour ne nommer que ceux-là. «On vise aussi à développer des stages étudiants et des échanges de professeurs», précise Mario de Tilly,

Ainsi, la délégation sera formée, outre des gens d’IDE Trois-Rivières, du maire Jean Lamarche, de représentants de la Ville de Trois-Rivières, de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, de la Table régionale d’éducation de la Mauricie, du Cégep de Trois-Rivières, du Collège Laflèche, du Port de Trois-Rivières et de l’entreprise Waste Robotics.

Par ailleurs, la directrice générale de Culture Trois-Rivières, Nancy Kukovica, de même que Jacob Brindamour de la compagnie de théâtre Les Sages Fous seront également de la partie, alors que la compagnie théâtrale pourrait y conclure certaines ententes. Le maire Jean Lamarche profitera pour sa part de cette mission pour participer au Salon des Maires et des Collectivités locales à Paris, où il participera à un panel sur la responsabilité des villes par rapport aux questions climatiques.

«On s’en va surtout semer des graines. Ce sont de telles démarches qui nous permettent de développer de beaux projets à moyen et long terme», ajoute Mario de Tilly.