Le coordonnateur au tourisme chez Innovation et développement économique (IDÉ) Trois-Rivières, Daniel Rioux, le président du conseil d’administration d’IDÉ Trois-Rivières, Yves Lacroix et l’ambassadrice des attraits touristiques de Trois-Rivières, la comédienne Christine Beaulieu.

Début de la saison touristique à Trois-Rivières: poursuivre sur la même lancée

TROIS-RIVIÈRES — Avec ses nombreux attraits, Trois-Rivières est devenue une destination touristique beaucoup plus prisée depuis quelques années. Les responsables du volet tourisme chez Innovation et développement économique Trois-Rivières n’ont par contre pas l’intention de s’asseoir sur leurs lauriers et comptent redoubler d’ardeur afin que cette tendance se poursuive et que la ville consolide sa place de choix parmi les pôles touristiques les plus importants au Québec.

Afin de s’assurer d’arriver à ses fins, l’équipe dirigée par Daniel Rioux, coordonnateur au tourisme chez Innovation et développement économique (IDÉ) Trois-Rivières, a invité la comédienne originaire de Trois-Rivières, Christine Beaulieu, afin qu’elle agisse à titre d’ambassadrice des attraits touristiques trifluviens pour la prochaine saison estivale. C’est d’ailleurs la troisième année que cette figure bien connue de la communauté artistique québécoise accepte de jouer ce rôle.

«Je trouve qu’il se passe, à Trois-Rivières, beaucoup de choses extrêmement stimulantes. Alors mon travail d’ambassadrice est très facile! Dans toutes les entrevues que je donne depuis trois ans, même si je parle d’autres projets, je finis toujours par parler de Trois-Rivières. Ça me fait un grand plaisir», souligne-t-elle.

Alors qu’il serait facile pour elle de rester à Montréal en raison de ses nombreux engagements professionnels, son rôle d’ambassadrice la force en quelque sorte à revenir le plus souvent possible à Trois-Rivières.

«Ça me permet de garder un pied et une partie de mon cœur à Trois-Rivières. Je suis heureuse d’aller chaque été au FestiVoix, de voir le spectacle du Cirque du Soleil à l’amphithéâtre et d’aller manger dans les restaurants. Il y a tellement de bons restos», lance-t-elle.

Expatriée dans la métropole depuis plusieurs années en raison de sa carrière, elle a été à même de constater l’évolution de la réputation de sa ville d’origine au cours des dernières années.

«Trois-Rivières est devenue un incontournable. Elle est bien plus qu’un arrêt entre Montréal et Québec. Les gens viennent à Trois-Rivières pour profiter de ce qu’il y a ici», poursuit-elle.

Les incontournables de la saison

Deux événements retiendront particulièrement l’attention cette année, soit le Grand Prix de Trois-Rivières et le Festival international Danse Encore.

Pour sa 50e édition, le Grand Prix de Trois-Rivières renoue avec ses racines en ramenant les légendaires monoplaces de la Formule Atlantique. Une dizaine de pilotes québécois prendront part à cette course à bord des trois générations de la catégorie. L’événement accueillera également les camionnettes MXPRO-2 de la série hors-route McGregor.

Pour son édition spéciale 25e, qui aura lieu du 6 au 9 juin, Danse Encore offrira une mosaïque d’invités composée de 150 artistes provenant du Canada, des États-Unis, de Colombie et de Cuba.

Parmi les nouveautés de l’été, notons le festival de musique électronique Sunsation, qui se tiendra sur l’esplanade de l’Amphithéâtre Cogeco le 15 juin. De plus, la Carte musées permettra encore cet été de découvrir les principaux attraits de Trois-Rivières. Celle-ci donne à ses détenteurs accès à l’autobus touristique, dont le circuit a été remanié, avec un tout nouveau concept d’animation et un nouvel arrêt à l’île Saint-Quentin. Les passagers auront également droit à un véhicule tout neuf.

Destination d’escapade urbaine

Il y a quelques mois, la firme Raymond Chabot Grant Thornton confirmait dans le cadre d’une analyse économique du tourisme que l’industrie connaissait un essor important à Trois-Rivières. Tous les ingrédients sont donc réunis pour que 2019 soit également exceptionnelle, se réjouit le président du conseil d’administration d’IDÉ Trois-Rivières, Yves Lacroix.

«Encore cette année, nos différents partenaires touristiques se sont dépassés pour offrir une programmation originale et rassembleuse, présentant des attraits et événements exceptionnels», affirme-t-il.

Le tourisme à Trois-Rivières entraîne annuellement des retombées économiques de 213 M$, en plus de créer 4750 emplois. En moyenne, la ville accueille quelque trois millions de visiteurs chaque année.