IDE Trois-Rivières gère plusieurs fonds d’aide pour les entreprises touchées par la pandémie de coronavirus.
IDE Trois-Rivières gère plusieurs fonds d’aide pour les entreprises touchées par la pandémie de coronavirus.

COVID-19: près de 2 M$ distribués aux entreprises trifluviennes à ce jour

Paule Vermot-Desroches
Paule Vermot-Desroches
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Quatorze nouvelles entreprises ou nouveaux organismes se sont vu octroyer un prêt mardi, en lien avec les fonds d’aide mis en place et gérés par Innovation et développement économique Trois-Rivières dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Le conseil municipal de Trois-Rivières a confirmé, mardi soir, l’octroi de quatorze prêts totalisant 452 000 $ à autant d’entreprises et d’organismes du territoire.

Au total, depuis le début de la pandémie de coronavirus, ce sont tout près d’une centaine d’entreprises trifluviennes qui ont pu bénéficier d’aide financière ou de prêts totalisants plus de 2 M$, dévoile IDE Trois-Rivières.

Les prêts octroyés mardi l’étaient à peu près tous dans le cadre du Fonds local d’investissement - Volet mesure d’urgence pour petites et moyennes entreprises. Cette enveloppe de 3,1 M$ avait été consentie par le gouvernement du Québec afin de venir en aide aux entreprises durement touchées par la pandémie et les mesures de confinement. De cette enveloppe, 1,08 M$ ont à ce jour été distribués.

Par ailleurs, dès le début de la crise, IDE Trois-Rivières avait mis en place deux fonds locaux d’investissement permettant également à d’autres entreprises touchées de pouvoir obtenir une aide financière ou un prêt.

«Le troisième appel de projets lancé par IDE Trois-Rivières et visant les fonds de soutien en lien avec la crise actuelle s’est conclu vendredi dernier. Plus de 320 entreprises ont déposé une demande d’aide financière ou d’accompagnement jusqu’ici. Plusieurs ont été orientées vers les différents programmes gouvernementaux disponibles, selon leurs besoins. D’autres ont soumis une demande de financement auprès d’IDE Trois-Rivières, qui gère entre autres le Programme d’aide d’urgence aux PME», explique IDE Trois-Rivières.

Le maire Jean Lamarche a par ailleurs fait remarquer que dans certains cas, l’aide ne se traduit pas forcément par de l’argent versé, mais également de l’accompagnement et du mentorat selon le besoin de l’entreprise qui demande de l’aide.

«L’ensemble de l’équipe Services aux entreprises d’IDE Trois-Rivières est mobilisée pour analyser les projets reçus. Pour accélérer le traitement des dossiers, une douzaine de professionnels supplémentaires se sont ajoutés à elle de façon temporaire, entre autres des experts en finance et en gestion», ajoute IDE Trois-Rivières, qui indique par ailleurs que les demandes d’aide dans le cadre du Programme d’aide d’urgence aux PME sont maintenant reçues en continu via son site Internet. Cette permet aux entreprises qui répondent aux critères de pouvoir contracter un prêt d’un maximum de 50 000 $, au taux d’intérêt de 3 % avec un moratoire de trois mois.

Selon le maire Jean Lamarche, d’autres démarches sont présentement en cours afin de trouver encore davantage de financement pour soutenir les entrepreneurs, commerçants et organisations qui ont présentement besoin de soutien.

+

Prêts confirmés par le conseil municipal le 19 mai

  • UniRecycle: 32 000 $ 
  • Mercerie de Luxe: 15 000 $
  • Vêtements L: 15 000 $
  • Musée québécois de culture populaire: 35 000 $
  • LP Telecom Communications: 50 000 $
  • Les consultants en environnement Progestech inc: 50 000 $
  • Technic Alarme inc: 20 000 $
  • Expertise Laser 3D Iscan inc: 50 000 $
  • Groupe Décoralium: 40 000 $
  • Le Pot papilles et cocktails: 35 000 $
  • Technifab GC inc: 40 000 $
  • Entreprise Xadaso inc.: 25 000 $
  • Concept Johanne: 15 000 $
  • Il était une fleur: 30 000 $

Total: 452 000 $