Concassage de béton à Pointe-du-Lac: la Ville veut pousser son analyse plus loin

Le règlement devant autoriser l'agrandissement d'une zone sur laquelle on autorise des travaux de concassage de béton sur le chemin des Petites-Terres, dans le secteur Pointe-du-Lac, a finalement été retiré de l'ordre du jour de lundi soir, au conseil municipal de Trois-Rivières.
La Ville a fait savoir qu'elle souhaitait pousser plus loin ses analyses dans ce dossier, et même en référer à ses aviseurs légaux avant de voter ledit règlement.
Le Nouvelliste rapportait, samedi, que des citoyens habitant à proximité du terrain en question s'inquiétaient des règles prescrites au propriétaire du terrain pour procéder à ces travaux, dont le produit peut dégager une poussière nocive appelée silice cristalline, qui est répertoriée cancérigène et pour laquelle la CSST exige des mesures strictes imposées aux travailleurs qui peuvent y être exposés fréquemment.
Le propriétaire des lieux, Claude Noël, affirmait pour sa part avoir un permis en règle du ministère de l'Environnement, et comptait procéder à de l'arrosage systématique lors des travaux pour éviter la propagation de poussières. Il n'a pas été possible de faire valider cette information par le ministère.
«On veut s'assurer d'avoir envisagé toutes les avenues possibles avant d'aller de l'avant avec ce règlement-là. Nos aviseurs légaux ont été contactés. On va prendre le temps de bien faire les choses», a laissé entendre le maire Yves Lévesque.