Michael Hiller

Cinq cadres mis à pied d'ici juin 2015 à Trois-Rivières

La réorganisation financière de l'administration municipale promise par le maire Yves Lévesque commence à se faire sentir. Les élus ont en effet procédé à l'abolition, lundi soir, de deux directions, indiquant du même coup que d'ici juin 2015, cinq cadres seront mis à pied.
<p>Daniel Thibault</p>
Les directions concernées sont le Service du capital humain ainsi que la Direction des grands projets. Cette dernière avait d'ailleurs comme mandat la mise à niveau de l'aéroport, mais plus spécialement la mise en place des infrastructures de Trois-Rivières sur Saint-Laurent et la construction de l'amphithéâtre Cogeco.
En abolissant cette direction en juin 2015, la Ville mettra également fin au lien d'emploi qui la lie avec deux piliers de l'administration municipale, soit le directeur général adjoint Daniel Thibault ainsi que le conseiller aux grands projets, anciennement directeur général de la Ville de Cap-de-la-Madeleine, Michael Hiller.
Bien que les deux principaux intéressés arrivent en fin de carrière, il n'a pas été question d'un départ à la retraite mais bien d'une fin du lien d'emploi qui entrera en vigueur le 13 juin 2015.
«Ce sont des gens qui sont là depuis plusieurs années. Ils étaient sur un mandat spécial et en 2015, on juge que ce sera terminé. L'amphithéâtre sera rendu à un point où il ne restera que quelques détails à régler. On devait leur signifier rapidement quelle était la position que le conseil voulait prendre», estime le maire suppléant, René Goyette.
On se souviendra que le maire Yves Lévesque avait félicité l'administration municipale pour tous les efforts mis en place au cours des dernières années afin de générer des économies au sein de l'administration municipale. Toutefois, les efforts étant arrivés à un point limite, il appartenait désormais au conseil de «prendre des décisions politiques sur les orientations pour faire face aux défis financiers auxquels est confrontée la Ville».
«On est rendu en 2014 et les argents sont de plus en plus difficiles à gagner. C'est notre rôle de préserver au maximum l'argent qu'on reçoit des taxes des contribuables pour s'assurer qu'il soit employé à meilleure efficience», commente René Goyette.
Du côté du Service du capital humain, six cadres sont touchés par cette réorganisation qui sera effective en juin prochain, mais seulement trois d'entre eux pourront conserver leur lien d'emploi. En effet, les coordonnateurs à l'amélioration continue Serge Desjardins, Yvan Roux et Michel Sauvageau seront réaffectés à la Direction des ressources humaines. Leur collègue Marlène Simard sera réaffectée temporairement à la Direction de l'approvisionnement pour y oeuvrer à la mise en place d'un fichier fournisseur et d'un processus d'évaluation de la performance des fournisseurs, mais son lien d'emploi se terminera le 15 juin 2015.
Quant au chef de service Alain Girard et à la responsable de l'amélioration continue Jessica Bonneau, leur lien d'emploi se terminera le 14 juin 2014.
«On a fait le cycle de formation qu'on pouvait faire. On a atteint le maximum de bénéfices qu'on pouvait en tirer pour l'administration. Ce n'est pas notre rôle de faire de la formation et nous avons atteint la limite de ce qu'on pouvait faire», explique le directeur général de la Ville, Pierre Desjardins.
Dans tous les cas où les cadres subiront une mise à pied, la Ville offrira des services de soutien dans la recherche d'un nouvel emploi.
Après juin 2015, on estime que les économies liées à cette réorganisation seront de l'ordre de 400 000 $ à 500 000 $ par année.