La conseillère Ginette Bellemare soutient que cette hausse des salaires des élus a pour but de compenser l’impact fiscal des impôts fédéraux.

Augmentation du salaire des élus à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — Le salaire des élus de Trois-Rivières sera révisé. Le conseil municipal a adopté mardi, lors de sa plus récente assemblée publique, un avis de motion prévoyant des augmentations salariales de 2142 $ par année pour les conseillers et de 3644 $ pour le maire.

Le salaire d’un conseiller s’élèvera donc à 36 346 $, après l’augmentation prévue de 5,9 %. L’avis de motion prévoit aussi que l’utilisation à des fins personnelles du véhicule de fonction du maire s’ajoute à sa rémunération annuelle. Le salaire annuel du maire de Trois-Rivières s’élèvera quant à lui à 144 150 $, à la suite d’une augmentation de 3644 $.

Lors de l’assemblée publique, la conseillère municipale du district du Richelieu, Ginette Bellemare, a argué que cette hausse des salaires des élus a pour but de compenser l’impact fiscal des impôts fédéraux. Globalement, ces augmentations serviront à payer l’impôt supplémentaire, précise le conseil municipal.

«Nous étions une des rares villes qui n’avait pas indexé les salaires pour contrebalancer les nouvelles mesures fiscales concernant les allocations de dépenses. Autrefois, ces allocations n’étaient pas imposables, alors qu’elles le sont désormais», précise le conseiller de Pointe-du-Lac, François Bélisle.

«Shawinigan, Bécancour, Nicolet et Louiseville avaient déjà fait cet ajustement.»