Yves Lévesque

À surveiller en 2019 à Trois-Rivières

Le maire de Trois-Rivières a démissionné le 27 décembre 2018. Son état de santé ne lui permettait plus d’occuper ses fonctions de maire et son médecin lui a recommandé de cesser ses activités professionnelles à la mairie. Est-ce que quelques mois de repos lui permettront d’envisager une candidature chez les conservateurs en 2019?

Yves Lévesque

Le maire de Trois-Rivières a démissionné le 27 décembre 2018. Son état de santé ne lui permettait plus d’occuper ses fonctions de maire et son médecin lui a recommandé de cesser ses activités professionnelles à la mairie. Est-ce que quelques mois de repos lui permettront d’envisager une candidature chez les conservateurs en 2019? 

Julie Boulet

L’ancienne députée de Laviolette et ministre régionale Julie Boulet a acheté une résidence à Trois-Rivières durant les derniers mois. Récemment nommée comme conseillère au développement économique pour la Ville de La Tuque, elle n’a jamais complètement tourné le dos à la politique. Serait-elle sur les rangs pour l’élection partielle à la mairie de Trois-Rivières, prévue au mois de mai?

Julie Boulet

Jean-François Aubin

Cet ancien conseiller municipal et candidat à la mairie a déjà fait savoir qu’il serait de nouveau sur les rangs lorsqu’une élection serait déclenchée à la mairie de Trois-Rivières. La démission du maire Yves Lévesque en toute fin d’année vient donc confirmer qu’il sera sur les rangs lors de l’élection partielle prévue pour le mois de mai. Il est, pour le moment, le seul candidat annoncé.

Jean-François Aubin

Les «dauphins»

Yves Lévesque avait, du bout des lèvres, fait savoir qu’il voyait déjà en la conseillère Valérie Renaud-Martin sa «dauphine» pour éventuellement lui succéder à la mairie. Serait-elle intéressée par l’idée lorsque l’élection partielle sera déclenchée? Et qu’en est-il du reste du conseil? François Bélisle a déjà fait savoir qu’il réfléchissait à l’idée. Est-il le seul?

Mariannick Mercure

L’instigatrice du projet Vision zéro à Trois-Rivières, Mariannick Mercure, prendra part en février aux séances publiques d’information et de consultation en lien avec cette implantation d’une nouvelle philosophie en sécurité routière. Les séances, auxquelles participeront également plusieurs spécialistes, devraient être grandement suivies par la population, largement divisée sur l’une des mesures comprise dans cette vision, soit l’abaissement de la limite de vitesse à 40 km/h sur les rues locales et collectrices.

Mariannick Mercure

Denis Roy

Le conseiller municipal de Marie-de-l’Incarnation et ses collègues Dany Carpentier et Ginette Bellemare prendront part, en tout début d’année, à un comité de travail avec des représentants de Trois-Rivières Centre pour discuter de la révision des tarifs de stationnement au centre-ville de Trois-Rivières. Les discussions pourraient également porter sur l’étalement des plages horaires des horodateurs les jeudis et vendredis soirs de même que les samedis.

Denis Roy