Des moustiques pris au piège par GDG Environnement permettent d'en apprendre plus sur l'évolution du VNO.

733 000 $ pour contrôler les insectes piqueurs à Trois-Rivières

La Ville de Trois-Rivières poursuivra encore une fois cette année son programme d'épandage de produit biologique pour le contrôle des insectes piqueurs. Et tout comme l'an dernier, les secteurs Trois-Rivières-Ouest, Saint-Louis-de-France et Sainte-Marthe-du-Cap seront visés par cette opération.
Le conseil municipal a approuvé, lundi soir, une résolution octroyant le contrat à la firme GDG Environnement pour un montant total de 733 540,50 $. Ce montant sera financé à même une taxe spéciale de 20 $ par porte pour les citoyens des secteurs concernés. L'opération sera en vigueur du 15 avril au 1er septembre.
Ce projet avait vu le jour en 2008 dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, à titre de projet pilote. L'année suivante, on étendait le programme aux secteurs Saint-Louis-de-France et Sainte-Marthe-du-Cap. Au fil des années, il a parfois été question d'inclure également le secteur Pointe-du-Lac ainsi que le district des Vieilles-Forges dans ce programme, mais cet ajout n'a pas été fait cette année.
Toutefois, selon le maire suppléant René Goyette, ces deux portions de la ville pourraient être ajoutées lors du budget de 2015. «Nous avions demandé des prix et nous en avions discuté lors de l'élaboration du budget 2014, mais la décision a été prise de rester avec les trois secteurs déjà couverts. Il n'est pas impossible par contre que ça se fasse en 2015. Il faudra en discuter lors de l'élaboration du budget pour l'année prochaine», signale-t-il.
Les élus se rassemblent toujours vers la fin de l'année afin de discuter de l'élaboration de ces budgets. C'est donc à ce moment que la décision sera prise.