Les candidats de Québec solidaire, Simon Piotte, dans Maskinongé, Valérie Delage, dans Trois-Rivières et Steven Roy Cullen, dans Champlain annonçant un concept de ville verte pour Trois-Rivières .

Trois-Rivières «ville verte»

TROIS-RIVIÈRES — Entourée de ses collègues Simon Piotte et Steven Roy Cullen, la candidate de Québec solidaire dans Trois-Rivières, Valérie Delage, a annoncé vendredi son intention de faire de Trois-Rivières une ville verte.

Et les différentes mesures mises de l’avant par son parti ont pour but de positionner l’agglomération trifluvienne comme leader de l’économie verte à l’échelle du Québec. Des mesures qui recoupent les aspects sociaux, économiques et environnementaux, soit les trois axes du développement durable, fait-elle remarquer.

«Nous devons miser sur nos ressources naturelles, sur la beauté de nos paysages et de notre fleuve pour développer une ville où il fait toujours bon vivre et qui attirera des gens désireux de prospérer dans un milieu qui s’intègre à son paysage de manière harmonieuse et durable», croit Mme Delage.

Ainsi, en matière de mobilité, un gouvernement solidaire investira 70 millions de dollars au cours des quatre prochaines années pour le transport en commun à Trois-Rivières afin de développer, dit-elle, un service fiable, fréquent et abordable.

Par ailleurs, dans le but d’accélérer le virage vers l’électrification des transports, le trio propose l’installation de 200 bornes de recharge pour véhicules électriques dans un premier mandat.

Après avoir souligné l’importance de limiter l’étalement urbain en mettant en place une ceinture verte autour du périmètre urbain, combiné à une couverture végétale accrue dans toute la ville, les solidaires ont fait état du volet économique de leur plan. «Le virage que nous abordons s’avère prometteur sur plusieurs aspects», a-t-elle fait savoir.

Pour cette dernière, la transition qui s’annonce est une occasion que la ville et la région doivent saisir pour continuer sur la route de la relance économique.

«L’UQTR mène des recherches prometteuses pour entreprendre la décarbonisation de l’économie et plusieurs entreprises d’ici sont déjà des leaders dans l’énergie éolienne et solaire. Nous avons tous les outils pour offrir de bons emplois verts aux citoyens», a-t-elle conclu.