À l'avant-plan, on retrouve Diane Chaîné, de Progi, et Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, accompagnés de Mathieu Lahaye, de la SDC centre-ville, et Mario De Tilly, directeur général d'IDE Trois-Rivières.

Trois-Rivières révèle ses incitatifs financiers

«Cela a permis d'amener nos rêves un peu plus loin». Voilà l'importance que Diane Chaîné, de Progi, accorde à la nouvelle stratégie de séduction déployée par les intervenants du milieu pour attirer des nouveaux bureaux professionnels au centre-ville.
Il faut dire que la Ville, Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières et la Société de développement commercial (SDC) du centre-ville n'auraient pu choisir meilleur exemple pour dévoiler sa trousse de bienvenue, avec incitatifs financiers. En effet, l'entreprise, spécialisée en technologies de l'information, vient d'investir plus de deux millions de dollars dans un vieux bâtiment de la rue Saint-Georges, pour en faire un lieu de travail ultra moderne.
«Il y a une qualité de vie exceptionnelle au centre-ville. Nous sommes près de tout et nos
55 employés sont déjà très heureux de nos nouveaux bureaux. C'est un milieu parfait pour la croissance de notre entreprise», a témoigné celle qui est la première à bénéficier du programme.
Ainsi, les entreprises qui s'implanteront à l'intérieur du territoire prédéfini auront droit à des aides financières, réparties en trois programmes.
D'abord, par ses incitatifs à la location, la Ville offre un soutien financier, basé sur la superficie d'occupation, pouvant atteindre jusqu'à 30 000 dollars. Pour sa part, IDE Trois-Rivières, via son aide à la création d'emplois, rend disponible une contribution financière non remboursable pour chaque nouvel emploi créé, jusqu'à concurrence de 20 000 dollars. De son côté, la SDC centre-ville Trois-Rivières, au moyen de son concept Vitalité urbaine, donne un congé de cotisation pour l'année en cours sur un bail de trois ans et plus.
Et à ces trois incitatifs s'ajoutent plus de 7000 dollars en gratuités et services professionnels, offerts par les commerçants et entreprises du centre-ville.
Le maire Yves Lévesque a rappelé que dans les énoncés stratégiques de Vision vers Trois-Rivières 2030, le centre-ville est reconnu comme le pôle d'affaires. Et il se réjouit d'autant plus de l'implantation de Progi que la Ville est en train de prendre le virage de la nouvelle économie.
«Notre centre-ville a tout pour plaire. Il est dans nos priorités de faire vivre ce centre-ville comme il se doit et la venue de bureaux professionnels sera bénéfique pour tous. J'ai toujours dit que si on a des beaux projets, on va trouver l'argent», a commenté le premier magistrat, tout en révélant l'existence de 240 000 pieds carrés vacants au centre-ville. «Mais on n'a pas le droit d'imposer où implanter un bureau d'affaires», a-t-il renchéri tout en annonçant qu'une superficie de 17 000 pieds carrés avait trouvé preneur au cours des derniers mois.
Or, le directeur général d'IDE Trois-Rivières, Mario De Tilly, a pris soin de préciser que le programme s'adressait à des projets d'expansion ou à des entreprises de l'extérieur, histoire de ne pas dévitaliser les autres secteurs de la Ville.
«Le centre-ville est fondamental pour le développement économique de Trois-Rivières. Et on a tout intérêt à s'y installer. Notre alliance avec ces deux partenaires est donc extrêmement précieuse», a-t-il indiqué en conférence de presse.
D'ailleurs, le directeur général de la SDC centre-ville, Mathieu Lahaye, a avoué que ce genre de collaboration n'était pas naturel dans le passé.
«C'est le programme le plus structurant des 35 dernières années. Les bureaux professionnels forment une clientèle très importante qui assure la vitalité de notre centre-ville en périodes moins achalandées. Ce sont eux qui vont induire le commerce de détail», croit-il.
Grâce aux incitatifs financiers, les trois partenaires souhaitent attirer sept nouvelles entreprises en 2017 et autant en 2018. Présentement, on retrouve près de 500 places d'affaires au centre-ville, qui font travailler environ 10 000 personnes. Le taux d'occupation des locaux est de 85 %. Et les entreprises intéressées à en savoir plus sur le programme peuvent se rendre au trescentreville.com.