Les bons samaritains peuvent accrocher des foulards, tuques, mitaines ou autres items sur les cordes à linge installées spécialement pour l’occasion dans deux parcs de Trois-Rivières.

Trois-Rivières est tricotée serrée

Trois-Rivières — Depuis quelques jours, les Trifluviens peuvent offrir des vêtements adaptés pour la saison froide afin qu’ils puissent être utilisés par des personnes vivant une situation difficile dans le cadre de l’initiative «Une Ville tricotée serrée».

Pour une deuxième année, les bons samaritains peuvent accrocher des foulards, tuques, mitaines ou autres items sur les cordes à linge installées spécialement pour l’occasion dans le parc Victoria de Trois-Rivières.

Nouveautés cette année, une corde à linge est également présente au parc Rochefort dans le secteur Cap-de-la-Madeleine et il est possible de faire les dons dans l’une des cinq bibliothèques de la ville.

Tout au long de la collecte qui se déroulera jusqu’au 1er mars prochain, les organismes Ébyôn et Point de Rue distribueront les items recueillis dans les deux parcs où des cordes à linge ont été installées.

En marge de cette initiative, une activité gratuite de tricot collectif se tiendra le samedi 20 janvier dans les bibliothèques Gatien-Lapointe, Maurice-Loranger et Aline-Piché. Les aiguilles et la laine seront fournies gratuitement aux participants. Tous les items qui seront réalisés dans le cadre de cette activité seront remis à la cause.

L’an dernier, entre 400 et 500 items avaient été donnés et redistribués dans le cadre de ce projet mis sur pied par Cathy Landry, une citoyenne sensible à la cause des plus vulnérables de la société.