Le président-directeur général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières, Gaétan Boivin, et le président de l’AIVP, Philippe Mathis, ont échangé sur la terrasse du Musée Boréalis.

Trois-Rivières en exemple au monde

TROIS-RIVIÈRES — Le Port de Trois-Rivières, la Ville de Trois-Rivières et Innovation et développement économique Trois-Rivières ont accueilli jeudi une délégation internationale comptant près de 100 participants. Cet événement a été organisé dans le cadre du congrès de l’Association internationale Villes et Ports (AIVP) qui se tenait cette semaine à Québec.

Fondée en 1988, l’AIVP est la seule organisation internationale dédiée à l’avancement des villes portuaires. Depuis 30 ans, elle rassemble des acteurs issus aussi bien du secteur public que privé qui s’intéressent aux meilleures pratiques en matière de relations ville-port. À cet égard, l’AIVP souhaitait en apprendre davantage sur l’expérience de Trois-Rivières.

Cette visite fut l’occasion pour les participants de découvrir les efforts entrepris par la Ville et le Port pour mettre en valeur la zone riveraine de Trois-Rivières. On y a abordé le développement par la Ville du projet Trois-Rivières sur Saint-Laurent, la réalisation par le Port du Plan Cap sur 2020 et la création par les deux partenaires de la Zone industrialo-portuaire (Zone-IP).

Le programme comprenait aussi la visite du musée Boréalis, du vieux Trois-Rivières, du Parc portuaire, des installations portuaires et de la Zone IP. Une rencontre avec des gens d’affaires, des représentants du milieu socio-culturel et des acteurs de la scène politique de Trois-Rivières a complété le programme de la journée.

«La communauté trifluvienne peut être fière de l’intérêt porté par les autres villes portuaires pour ses réalisations en matière de relations ville-port. Il témoigne de nos succès et du potentiel de la collaboration entre la Ville et le Port dans la réalisation de projets favorisant l’avancement de notre communauté», a déclaré Gaétan Boivin, président-directeur-général de l’Administration portuaire de Trois-Rivières.

Pour sa part, le président de l’AIVP, Philippe Matthis, s’est dit enchanté par cette visite et impressionné par le niveau du partenariat entre la Ville et le Port de Trois-Rivières. «Les résultats obtenus sont une source d’inspiration pour les autres communautés portuaires ailleurs dans le monde», a-t-il fait savoir.

Et du côté d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières, qui était représenté par le directeur général adjoint, Jean Côté, on se montre confiant qu’une telle visite «permettra d’initier des liens durables entre nos communautés afin de soutenir nos efforts de développement respectifs».