André Bertrand veut devenir le prochain maire de Trois-Rivières.

Trois-Rivières: course à trois à la mairie

Il y aura finalement une course à trois à la mairie de Trois-Rivières. André Bertrand, un retraité du monde économique et financier, annoncera jeudi en conférence de presse qu'il sera candidat à ce poste à l'élection de novembre.
Les rumeurs circulaient depuis un certain temps concernant la possible candidature de cet ancien commissaire industriel à Innovation et Développement économique Trois-Rivières. Joint au téléphone lundi, M. Bertrand a confirmé que les rumeurs sont fondées.
«Je me présente à la mairie. J'ai de l'énergie à donner à mes concitoyens. Je suis un homme d'action. Les gens qui parlent du maire actuel disent qu'il a mis Trois-Rivières sur la carte. Moi, je veux m'occuper de ceux qui sont à l'intérieur de la carte. Quand j'étais à IDE, j'ai vu des choses et j'avais des idées pour mettre Trois-Rivières de l'avant pour les citoyens.»
M. Bertrand refuse de dévoiler ses idées qu'il présentera en conférence de presse jeudi dans le secteur Cap-de-la-Madeleine. Mais il croit que certains projets pourraient améliorer la qualité de vie des familles, notamment en ce qui a trait à la sécurité entourant le transport scolaire.
«On a des jeunes qui prennent l'autobus chaque matin. Est-ce qu'il y a moyen de travailler en concertation avec la Commission scolaire et la Ville pour rendre le transport plus sécuritaire?», donne comme exemple M. Bertrand.
Le fait de tenir la conférence de presse dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine n'est pas un hasard. M. Bertrand se dit préoccupé par la situation économique du bas du Cap, un sujet qui est dans l'actualité depuis les derniers mois.
«J'ai des idées pour ça. Il faut rencontrer les gens du secteur, les commerçants, les résidents. Il y a des gens qui veulent s'impliquer pour faire renaître le bas du Cap.»
André Bertrand a oeuvré dans le domaine bancaire durant 33 ans avant de joindre les rangs du bras économique trifluvien en janvier 2011. M. Bertrand a été amené à rencontrer le maire Yves Lévesque et le conseiller Jean-François Aubin, lui qui tente de ravir le poste à M. Lévesque.
Certaines rumeurs sur les réseaux sociaux laissent entendre que la candidature d'André Bertrand ne servira qu'à diviser le vote entre Yves Lévesque et Jean-François Aubin à la faveur du maire sortant. M. Bertrand rejette nettement ces rumeurs.
«Je trouve ça drôle, ce qui se dit. Quand on se lance en politique, il faut être fait fort. Jamais je ne me présenterais pour les autres. Je me verrais mal faire tant d'efforts, faire du porte-à-porte, écouter les gens. C'est ma première expérience en politique active et j'y vais pour les bonnes affaires. J'y vais pour les citoyens. J'ai pris plaisir à rencontrer les gens pour savoir ce qu'il faut améliorer dans leur quartier. Je tente ma chance. Ce sont les citoyens qui vont décider», raconte celui qui habite à Trois-Rivières depuis 20 ans.
M. Bertrand devient la quatrième personne à annoncer sa candidature pour la mairie de Trois-Rivières. Adis Simidzija avait fait la même chose en janvier, mais avait retiré son nom de la liste en mars, disant appuyer Jean-François Aubin.