Trois-Rivières se classe au neuvième rang des villes canadiennes les plus attrayantes pour les milléniaux.

Trois-Rivières attrayante pour les milléniaux

Trois-Rivières — Trois-Rivières semble avoir tout ce qu’il faut pour attirer la génération des milléniaux à venir s’établir chez elle. C’est du moins ce que laisse entrevoir un classement récemment réalisé par le site Internet Point2Homes, un site canadien qui se spécialise dans le marché immobilier. Sur un total de 85 grandes villes canadiennes qui ont été compilées, Trois-Rivières se classe au neuvième rang, et au second rang des villes québécoises les plus attrayantes pour les milléniaux, derrière Québec.

Pour réaliser ce classement, Point2Homes a comparé les villes selon différents critères, à commencer par l’accessibilité du marché immobilier. Sept autres critères étaient également pris en considération, soit le taux de chômage, la qualité de vie, le bas niveau de criminalité, l’accessibilité aux soins de santé, le climat, le niveau d’éducation de sa population (le pourcentage de la population ayant un baccalauréat ou plus) et finalement le pourcentage de milléniaux habitant déjà dans la ville.

Si Québec arrive en tête de liste du classement, aucune autre ville québécoise outre Trois-Rivières n’a pu se faufiler dans le top 10. Par ailleurs, les grandes villes canadiennes dont Toronto, Montréal ou Calgary ne se retrouvent pas non plus dans le top 10. Ce haut du classement est d’ailleurs occupé par au moins sept villes de moins de 500 000 habitants, remarque Point2Homes dans son analyse.

Outre un emploi payant et une belle maison, la génération des milléniaux recherche un bon équilibre entre le travail et la vie familiale et sociale, indique Point2Homes. «Ils veulent des activités intéressantes, des opportunités de socialiser avec d’autres personnes de leur génération, des ressources écoresponsables et des villes à la fois sécuritaires et animées», analyse-t-on.

Le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque, ne cachait pas sa joie de voir la ville avoir fait aussi bonne figure à ce classement, lui qui ne se fait jamais prier pour rappeler les investissements réalisés afin de satisfaire la jeune génération. «Je le dis tout le temps. La nouvelle génération recherche un emploi, mais aussi une qualité de vie. Nous nous sommes positionnés depuis 2002 en ce sens, pour investir en fonction du futur, d’attirer les jeunes familles chez nous. Nous avons investi dans les terrains de jeux, les infrastructures sportives, la culture. Trois-Rivières est devenue une ville attrayante grâce à une vision et des investissements pour y parvenir», croit le premier magistrat.

La présence d’institutions postsecondaires de haut niveau aide également à la rétention des jeunes à Trois-Rivières, croit Yves Lévesque. «Les jeunes viennent étudier chez nous deux, trois ou quatre ans mais constatent à quel point il fait bon vivre ici, alors ils choisissent de demeurer. Ça, je le vois à tous les jours sur le terrain, et c’est de plus en plus fort d’année en année», ajoute-t-il, disant miser sur cet argument pour attirer des entreprises en sol trifluvien, lorsque ces dernières sont à la recherche de main-d’œuvre qualifiée.

À la Jeune chambre de commerce de la Mauricie, on constate aussi une recrudescence des jeunes entrepreneurs, et on accueille avec grande joie ce classement. «C’est vraiment une belle surprise. Il est vrai qu’on voit de plus en plus de jeunes entrepreneurs s’établir ici et se lancer en affaires. On n’a qu’à voir les nominations au dernier Gala Radisson de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières. On enregistre un nombre record de jeunes entrepreneurs ayant posé leur candidature et ayant reçu une nomination», constate la présidente de la Jeune chambre de commerce de la Mauricie, Joannie Bournival.

Cette dernière, qui agit également à titre de responsable des communications pour Trois-Rivières Centre, la Société de développement commercial de Trois-Rivières, remarque que les outils qui sont mis en place à l’organisme, dont la trousse de bienvenue aux entrepreneurs, visent exactement ce genre de clientèle. D’ailleurs, de nombreux commerces et places d’affaires ont vu le jour au centre-ville dans les dernières années, pilotés par des jeunes que l’on associe à la génération des milléniaux.

«Nous allons assurément nous servir de ce palmarès dans nos futures activités de prospection», clame-t-elle.

Classement des villes canadiennes et québécoises les plus attirantes pour les milléniaux

1 Québec (Qc)

2 Victoria (C-B)

3 Guelph (On)

4 Halifax (N-É)

5 Ottawa (On)

6 Saanich (C-B)

7 Waterloo (On)

8 Kingston (On)

9 Trois-Rivières (Qc)

10 Vancouver (C-B)

Villes québécoises

12 Lévis

13 Gatineau

16 Sherbrooke

28 Saguenay

32 Brossard

38 Montréal

50 Repentigny

54 Laval

58 Terrebonne

62 St-Jean-sur-Rich.

65 Longueuil

71 Drummondville