Actualités

Ça déménage à l’hôtel de ville

TROIS-RIVIÈRES — C’était jour de grand déménagement vendredi après-midi à l’hôtel de ville de Trois-Rivières, signe que les travaux sont sur le point de débuter au stationnement souterrain de l’hôtel de ville. Durant toute la soirée de vendredi et pendant toute la fin de semaine, les déménageurs transporteront le matériel de l’hôtel de ville vers la gare de la rue Champflour, où les bureaux seront relocalisés durant les travaux de l’autogare.

On se souviendra que les travaux nécessaires à la réfection de ce stationnement entraîneront sa fermeture complète à compter de lundi, et ce, jusqu’à la fin du mois d’août. Or, en raison de la nature des travaux, le déménagement de certains services situés à l’hôtel de ville était devenu nécessaire pour le bon déroulement du chantier et la poursuite des opérations de l’administration municipale.

Actualités

C’est parti pour le Holiday Inn Express

TROIS-RIVIÈRES — Le nouvel hôtel Holiday Inn Express, situé au District 55 à Trois-Rivières, a officiellement été inauguré mercredi, marquant un nouveau tournant dans ce développement commercial et résidentiel. L’hôtel, qui est déjà ouvert depuis trois semaines, a nécessité un investissement de près de 13 M$ et vient bonifier l’offre en hébergement dans la région, se réjouissent les promoteurs du District 55, le Groupe Robin.

Avec 111 chambres dont 29 suites, l’hôtel a déjà commencé à attirer une bonne clientèle, alors qu’il affiche un taux d’occupation moyen de 40 % depuis les trois dernières semaines. La fin de semaine dernière, l’hôtel affichait complet samedi soir avec, notamment, la présence d’équipes sportives de passage dans la région.

Actualités

Écopasse: l’association générale étudiante reste neutre

L’association générale étudiante du Cégep de Trois-Rivières a pris une position de neutralité face au projet de l’Écopasse. L’AGECTR désirait pour l’instant écouter les différents points de vue des étudiants. La somme obligatoire de 60$ pour tous les étudiants restera en vigueur.

Lors d’une assemblée générale mardi, l’ex-président de l’AGECTR, Maverick Dion Saint-Pierre, a proposé l’adoption d’une position de neutralité. Cela permettra à l’association de se repositionner l’an prochain. «Il y a une vague de désinformation incroyable qui fait en sorte que ce ne serait vraiment pas le bon moment pour prendre une position sur le projet. En se repositionnant l’année prochaine, ça va nous permettre de voir le taux d’utilisation pour ainsi prendre une décision éclairée.»

Actualités

L’agrile du frêne arrive à Trois-Rivières

TROIS-RIVIÈRES — L’agrile du frêne, cet insecte ravageur qui a tué des millions de frênes en Amérique du Nord depuis dix ans, est désormais présent à Trois-Rivières. La Ville a confirmé la présence d’un foyer d’infestation au parc Antoine-Gauthier, dans le secteur Pointe-du-Lac.

Le foyer a été découvert en mars dernier. Des échantillons ont été envoyés à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, qui a authentifié l’ADN des larves récoltées après l’écorçage comme étant des larves d’agrile. Il s’agirait pour le moment du seul foyer d’infestation en sol trifluvien.

Actualités

Un véritable garden party à prévoir!

Trois-Rivières — Pour une 15e année, les étudiants en Techniques de gestion hôtelière et de restauration du Collège Laflèche organisent un souper-bénéfice au profit de la section régionale de l’organisme Leucan. L’événement se déroulera dès 18 h le 26 avril à l’hôtel Gouverneur de Trois-Rivières. Les organisateurs attendent plus de 225 invités à cette soirée sous une thématique garden party.

Depuis plusieurs années, l’équipe de Techniques de gestion hôtelière et de restauration (TGHER) de la maison d’enseignement a à cœur la cause de Leucan Mauricie et Centre-du-Québec, d’où la décision de remettre les profits de cette activité à cet organisme à nouveau cette année. Les élèves souhaitent être en mesure de verser au-delà de 10 000 $, qui serviront à offrir des services de soutien affectif et de l’aide financière aux enfants souffrant de cancer et leurs familles. Concrètement, les dons serviront notamment à offrir des services massothérapie, de sensibilisation scolaire et des activités sociorécréatives à une soixantaine de familles de la région.

Actualités

La Ville de Trois-Rivières en bref

Sablière: la Ville n’irait pas en référendum

Si le registre portant sur le projet de sablière dans le secteur Pointe-du-Lac devait recueillir suffisamment de signatures, la Ville de Trois-Rivières n’irait pas de l’avant avec le changement de zonage.

C’est du moins ce qu’a laissé entendre le conseiller municipal du secteur Pointe-du-Lac, François Bélisle, lors de la séance du conseil municipal mardi soir.

Actualités

Le groupe d’éducation communiste annulé

Trois-Rivières — Le groupe d’éducation communiste, cette activité organisée par le Parti communiste révolutionnaire et qui avait fait parler pour sa promotion qui ne respectait pas la réglementation municipale, n’aura pas lieu. Le Cégep de Trois-Rivières, qui avait d’abord accepté de louer des locaux à l’organisation pour la tenue de l’activité les 22 et 29 avril, a mis fin au contrat de location.

On se souviendra que l’activité avait fait l’objet de ce que la Ville de Trois-Rivières qualifiait d’«affichage sauvage» à plusieurs endroits, dont le centre-ville et le boulevard des Récollets à proximité du Cégep. De nombreuses affiches avaient été apposées avec de la colle sur plusieurs poteaux et équipements municipaux, ce qui va à l’encontre du règlement municipal. La Ville entrevoyait d’ailleurs d’envoyer une contravention à l’organisation.

Au Cégep de Trois-Rivières, on explique avoir envoyé une communication au Parti communiste révolutionnaire et procédé au remboursement des frais de location. Il semble que la décision ait été prise tant pour avoir contrevenu au règlement municipal qu’en raison de la nature même de l’activité.

«Les orientations qui guidaient l’activité allaient à l’encontre des valeurs du Cégep. Ce n’était pas la façon dont l’activité nous avait été présentée au départ et qui avait permis la location de locaux chez nous», mentionne la porte-parole du Cégep de Trois-Rivières, Isabelle Bourque, qui confirme que le fait que le groupe ait contrevenu au règlement municipal dans la promotion de son activité a aussi guidé la décision.

Alors qu’une entrevue avec le porte-parole du Parti communiste révolutionnaire était à l’horaire mardi matin, Le Nouvelliste n’a finalement jamais été en mesure de s’entretenir avec l’organisation. 

Sur sa page Facebook, le parti explique que «le Cégep de Trois-Rivières, sous la pression de l’administration municipale et des médias bourgeois locaux, a rompu le contrat de location de salle qui le liait avec le Groupe d’éducation communiste, sous prétexte que l’activité allait à l’encontre des valeurs de l’institution. Le fait d’être dénoncés par les médias réactionnaires est une bonne chose. Le fait que nos ennemis luttent contre nous est signe que nous faisons un bon travail. Et ce n’est qu’un début! Le PCR continue de s’implanter et de se déployer dans la ville de Trois-Rivières», peut-on lire.

Actualités

Les Patriotes remettent plus de 3600 repas à des organismes communautaires

Depuis plusieurs années, les Patriotes de l’UQTR s’engagent dans la communauté. Dans le cadre d’une campagne de financement en collaboration avec Recettes en pot, les athlètes ont pu remettre plus de 3600 repas à différents organismes de la région.

Les étudiants-athlètes ont immédiatement embarqué dans ce projet qui a débuté en octobre. Pour chaque pot vendu, une portion repas pouvait être remise à un organisme de leur choix. Sept organismes de la région ont pu bénéficier de cette campagne, dont Moisson Mauricie, La Maison Le Far, La Maison du Rivage, la Fondation de Centre le Havre, La Maison Connivence, Anna et la mer ainsi que Le Bon Camarade.

Actualités

Stationnement de l’hôtel de ville: début des travaux le 23 avril

TROIS-RIVIÈRES — Les travaux de réfection du stationnement souterrain de l’hôtel de ville de Trois-Rivières débuteront le 23 avril.

Ces travaux entraîneront la fermeture complète du stationnement, rappelle la Ville. Afin de combler le manque d’espaces de stationnement entraîné par la fermeture temporaire de l’autogare, des places de stationnement seront offertes gratuitement les soirs de semaine dès 17h et les week-ends sur le site de l’ancienne Crémerie des Trois-Rivières. Par ailleurs, la Ville assure que des mesures ont été prises afin de minimiser les impacts sur la vie des citoyens et des commerçants.