Trois personnalités recevront un doctorat honoris causa de l’UQTR

Trois-Rivières — Trois femmes engagées du Québec recevront, cette année, un doctorat honoris causa de l’UQTR lors de la prochaine collation des grades dont la date n’a toutefois pas encore été déterminée. Il s’agit de Huguette Picard, Maryse Lassonde et Nathalie Bondil.

Huguette Picard fait partie des figures pionnières de l’ergothérapie au Québec et au Canada. Au cours de sa carrière professorale de 35 ans, ses contributions en recherche et en pédagogie ont influencé plusieurs générations de praticiens et d’enseignants et son nom est associé de près à la promotion des meilleures pratiques professionnelles dans plusieurs domaines.

Fortement impliquée au sein de son ordre professionnel au Québec, dans plusieurs organisations et causes sociales, elle a su insuffler sa vision de la profession à l’ensemble des universités canadiennes, dont l’UQTR.

De son côté, Maryse Lassonde est détentrice d’un doctorat en neuropsychologie de l’Université Stanford. Cette professeure qui a oeuvré à l’UQTR et à l’Université de Montréal, a contribué au développement des connaissances sur les troubles cognitifs associés à l’épilepsie infantile et aux effets des commotions cérébrales dans le sport, suscitant ainsi une prise de conscience sur les dangers des traumatismes sportifs.

Présidente du Conseil supérieur en éducation du Québec, Mme Lassonde a reçu de nombreux prix et distinctions au fil de son parcours professionnel.

La troisième personnalité qui sera honorée est Nathalie Bondil, conservatrice en chef et directrice générale du Musée des beaux-arts de Montréal. Diplômée en histoire de l’art de l’École du Louvre et du prestigieux Corps des conservateurs du patrimoine d’État, elle fut également vice-présidente du Conseil des arts du Canada. Elle a contribué à refaçonner le monde muséal, désormais considéré comme vecteur de progrès social, acteur citoyen et instrument indispensable d’un mieux-être collectif et individuel et ce, tant au Québec que sur la scène mondiale.

La distinction qui sera décernée à ces trois personnalités engagées est attribuée à une personne extérieure de l’UQTR, d’une grande renommée, qui s’avère hautement représentative des valeurs éducatives de l’établissement et qui se signale par son apport scientifique, social, culturel, artistique ou humanitaire exceptionnel.