Dans l’ordre habituel, on retrouve René Bérubé, président de la Fondation médicale Jean-Pierre Despins m.d., Dr Richard Proulx, responsable du GMF Saint-Léonard-d’Aston, et les trois recrues, Dr Markus Prinz, Dre Mélodie Bélanger et Dre Audrey Perreault.

Trois nouveaux médecins au GMF Saint-Léonard-d’Aston: «C’est le temps des récoltes»

Saint-Léonard-d’Aston — «L’automne est à nos portes avec le temps des récoltes. Cette année, les moissons ont été très bonnes. La Fondation médicale Jean-Pierre Despins m.d. voit enfin ses efforts porter fruit après des années de recherche intensive».

Voilà comment son président René Bérubé a accueilli jeudi trois nouveaux médecins au GMF Saint-Léonard-d’Aston, soit Dre Mélodie Bélanger, Dre Audrey Perreault et Dr Markus Prinz.

Si la première est originaire de Québec, mais vit à Trois-Rivières, la seconde arrive de Notre-Dame-du-Bon-Conseil et le troisième, de nationalité allemande, réside à Sainte-Perpétue.

«Notre participation à plusieurs salons de recrutement auprès des résidents en médecine de famille a fait son œuvre, soit à Montréal, Québec, Bromont, Saint-Hyacinthe. Nous y avons affiché nos couleurs locales. Nous avons vanté les mérites de notre COOP de santé dotée d’équipements médicaux de haute technologie. Nous avons insisté sur le potentiel de notre belle région. Nous avons situé Saint-Léonard-d’Aston avec la référence du Madrid connu de tous», a expliqué M. Bérubé.

L’arrivée des trois jeunes médecins permettra donc de diminuer la tâche des médecins plus âgés et, par la suite, d’accueillir de nouveaux patients.

«Si les dernières années ont été source de contraintes, de deuils, de départs soit pour la retraite, pour le retour dans leur région natale ou par décès, aujourd’hui, nous annonçons des jours meilleurs», a-t-il lancé dans des locaux capables d’accueillir d’autres médecins, car on souhaite atteindre la dizaine.

Pour sa part, le responsable du GMF Saint-Léonard-d’Aston, Dr Richard Proulx, n’était pas peu fier d’accueillir les trois nouvelles recrues. D’ailleurs, il leur transférera des patients, ce qui lui permettra de ralentir un peu.

De son côté, le président de la COOP Solidarité Santé JP Despins, Denis Roy, se réjouit de voir arriver des jeunes dans l’équipe médicale, permettant ainsi de consolider une équipe de professionnels de la santé pour un meilleur service répondant aux besoins de la population.

«Pour la Fondation médicale Jean-Pierre Despins, nous pouvoir dire que c’est mission accomplie dans le maintien et le développement des soins de santé en milieu rural», a fièrement ajouté René Bérubé.

En matière de financement, ce dernier a fait savoir que l’objectif de 100 000 dollars qui a été fixé pour le souper annuel du 19 octobre prochain sera assurément dépassé.