Olivier Charrière prend le chemin du pénitencier.

Trois ans de prison pour Charrière

Olivier Charrière écope d'une peine d'emprisonnement ferme de trois ans pour vol de grain et fraude de producteurs agricoles.

Le juge Louis Dionne a rendu son verdict vendredi après-midi au palais de justice de Trois-Rivières. Le président du tribunal ordonne également à l'individu de verser 665 000 $ à titre de remboursement pour les producteurs. Le juge lui accorde un délai de sept ans à compter de sa libération conditionnelle pour rembourser la somme. S'il ne respecte pas cette ordonnance, il devra purger trois ans de prison supplémentaires.

Cette peine imposée par le juge Dionne s'approche de la suggestion de la poursuite. Me Julien-Beauchamp-Laliberté demandait que Charrière soit condamné à une peine d'emprisonnement de quatre ans.

Pour sa part, Me Miguel Mpetsi-Lemelin désirait que son client purge une peine d'emprisonnement dans la collectivité. L'avocat de Charrière plaidait que son client perdrait sa capacité de rembourser les victimes s'il était condamné à une peine de prison ferme.

Olivier Charrière a été reconnu coupable en décembre d'un chef d'accusation de vol de grain et d'un autre chef pour avoir fraudé des producteurs en détournant leur grain à son profit. On lui reprochait d'avoir profité de ses activités de courtage pour vendre du grain que les producteurs lui laissaient en consignation, flouant ainsi une vingtaine de producteurs en 2008 et en 2009.

Le procès qui s'est déroulé devant un juge et un jury a duré 25 jours.