Emmanuel Moisan et Suzanne Pellerin, en plein travail à la bibliothèque Gatien-Lapointe.

Tricoter pour les plus démunis

TROIS-RIVIÈRES — L’événement Tricotons pour la cause était de retour samedi, aux bibliothèques Gatien-Lapointe, Maurice-Loranger et Aline-Piché, à Trois-Rivières.

De 13 h à 16 h, des amateurs de tricot ont créé des tuques, des foulards, des mitaines et d’autres tricots d’hiver qui serviront aux plus démunis. Le matériel leur était fourni, de même qu’une collation et du café.

Tout au long de l’hiver, ces vêtements seront accrochés sur des cordes à linge communautaires installées dans les parcs Victoria et Rochefort, en collaboration avec les organismes Point de rue et Ebyôn. Cette initiative baptisée «Une ville tricotée» serrée permet aux Trifluviens qui n’ont pas les moyens de s’acheter des habits chauds de se vêtir gratuitement pour mieux affronter le froid de l’hiver.

Les citoyens peuvent également apporter ces vêtements au comptoir de l’une des cinq bibliothèques municipales de Trois-Rivières. Cette collecte se déroule jusqu’au 28 février. Les vêtements seront ensuite redistribuées dans les parcs par Ebyôn et Point de rue. Les citoyens peuvent également aller les accrocher eux-même sur les cordes à linge communautaires.