L’annonce de la programmation du Tribal Fest, du 27 au 29 juillet, à Shawinigan, a réuni ces trois personnalités. Ce sont, de gauche à droite: Andréanne Boisvert, directrice générale de l’événement, Michel Angers, maire de Shawinigan et le député du comté de Saint-Maurice, Pierre Giguère.

Tribal Fest à Shawinigan

TROIS-RIVIÈRES — Le centre-ville de Shawinigan vibrera aux émotions générées par le tout premier Tribal Fest, du 27 ou 29 juillet prochains, un festival de sports de nature et de rue. On en a dévoilé la programmation lundi à Shawinigan.

Dans l’ensemble, l’événement sera l’occasion de présenter toutes sortes de démonstrations et de permettre aux festivaliers de tester de nouveaux sports. Des zones de bouffe et de bars seront ouvertes pendant toute la durée de l’événement pour rassasier les participants. De plus, les amateurs de camping dans leur véhicule, les vanlifers, seront accueillis sur le site pour le week-end.

C’est au parc des vétérans que l’événement s’installera le vendredi soir, dès 18 h avec la présence de joueurs de tamtam, cracheurs de feu sous le crépitement de feux de camp qui seront allumés. La soirée se poursuivra avec un pop-up shop, de l’initiation à la slackline et un cinéma en plein air.

Samedi, les activités débuteront à midi. Plusieurs disciplines seront en démonstration sur terre, dans les airs et sur l’eau et ce, avec des athlètes professionnels. Ainsi, on pourra assister à des prestations en BMX, en flatland, en escalade, en waterline, trickline, jet surf ou en flyboard. De plus, des séances de pratique encadrées par des spécialistes seront offertes en escalade, à la slackline, au paddleboard, au yoga, au yoga sur paddleboard et au crossfit. Un skate park sera aussi aménagé directement sur le site. En soirée, un spectacle avec chansonnier en première partie et la présence de Hugo Mudie, Ariane Zita, La Carabine et Oakhearts sera présenté.

Dimanche, d’autres démonstrations professionnelles seront au programme alors que le pop-up shop permettra de nouveau aux visiteurs de conserver un souvenir de l’événement et qu’un graffeur se produira en direct.