Les travaux au kilomètre 107 de la route 155, où deux personnes sont mortes en janvier 2017, débuteront au printemps 2019.

Travaux au kilomètre 107: «Il commençait à être temps»

LA TUQUE — Les travaux au kilomètre 107 de la route 155, où deux personnes sont mortes en janvier 2017, débuteront au printemps 2019 et coûteront 6,2 millions de dollars. Depuis deux ans, Daniel Deschamps, qui a perdu sa fille et sa petite-fille à cet endroit, a multiplié les pressions auprès du ministère des Transports du Québec (MTQ). Il était heureux d’apprendre que les travaux se mettront en branle bientôt.

Daniel Deschamps aurait quand même préféré que les travaux soient effectués bien avant le printemps 2019. Il estime par contre qu’il vaut mieux tard que jamais.

«Enfin! Il commençait à être temps qu’ils débutent les travaux. C’est certain qu’on va surveiller ça de près», lance-t-il.

«Ce que je déplore, c’est qu’ils ont mis beaucoup de gloire sur Pierre-David (le maire de La Tuque). Il ne faut pas oublier qu’il y a l’autre maire avant lui (Normand Beaudoin) qui a beaucoup travaillé fort là-dessus, et nous aussi. Quand on a fait le convoi sur la route 155, en l’espace de 10 jours ils avaient baissé la vitesse», a affirmé M. Deschamps.

Il n’est pas sans rappeler que déjà, en 2012, un coroner recommandait au MTQ d’apporter des améliorations sur ce tronçon de la route 155.

«Les libéraux n’avaient rien fait à ce moment-là», rappelle-t-il.

Stéphanie Deschamps et sa fille Lexann ont perdu la vie lors de cette tragédie en janvier 2017.

Stéphanie Thibeault, la seule survivante de cet accident, se réjouissait également de savoir que les travaux allaient être lancés dans quelques mois à peine.

«Je suis très contente, je me suis dit enfin après deux ans! Surtout qu’ils ont fait d’autres travaux plus loin avant cette courbe-là. Ils sont chanceux qu’il n’y ait pas eu d’autres accidents à cet endroit-là», a-t-elle souligné.

La nouvelle maman d’une petite fille se porte bien physiquement malgré quelques douleurs, mais elle doit encore poursuivre les suivis psychologiques en lien avec l’accident.

«Je dois mentionner que le maire Tremblay a été d’une aide précieuse pour moi. Il m’a toujours appuyée quand j’en ai eu besoin durant cette épreuve», a-t-elle indiqué.

Rappelons qu’une violente collision avait coûté la vie à Stéphanie Deschamps, 38 ans, et sa fille âgée de 10 ans, Lexann Montpetit, en janvier 2017.

Rappelons également que des représentants du MTQ ont présenté l’avancement des travaux en début de semaine. Ils prévoient un peu plus d’un an pour conclure le projet visant l’adoucissement de la courbe et l’abaissement de la pente.

Daniel Deschamps aurait préféré que les travaux soient effectués bien avant le printemps 2019.

Dès le printemps, les travaux de rehaussement du pont devraient se mettre en branle pour une période de 22 semaines. En janvier 2020, il est prévu de mettre en place les chemins d’accès pour la stabilisation de talus. Au printemps et à l’été 2020, on prévoit 24 semaines pour la correction de la route et 16 semaines pour stabiliser le talus.

Quant à la limite de vitesse qui pourrait être revue à la hausse après les travaux, Daniel Deschamps préfère attendre de voir avant de se prononcer, mais il se questionne à quoi bon puisque la limite est de 70 km/h dans le secteur Lac-à-Beauce.