Valérie Bellerose, directrice générale de la Corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé.
Valérie Bellerose, directrice générale de la Corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé.

Transport collectif de la MRC de Maskinongé: des services reprennent

Martin Lafrenière
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste
Louiseville — La Corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé profite du déconfinement de certaines activités pour remettre en service sa navette express et son circuit urbain de Louiseville, ce qui devrait aider l’organisme à retrouver des statistiques d’achalandage dignes de ce nom.

Ces deux services avaient été mis sur la glace depuis la mi-mars en raison de la pandémie de coronavirus. La Corporation n’a pas cessé d’offrir des services de transport, mais a vu son achalandage chuter de façon dramatique devant les recommandations gouvernementales de limiter ses déplacements.

«Habituellement, on fait entre 6000 et 7000 transports par mois. En avril, ce n’est même pas 1200 déplacements. La pandémie causera un impact financier», analyse la directrice générale, Valérie Bellerose.

Les transports collectifs reçoivent du financement de la part du gouvernement du Québec. Ce financement est basé sur l’achalandage. Voilà pourquoi le milieu travaille à élaborer des propositions pour pallier cette situation qui ne causera pas la fermeture du service dans Maskinongé, assure la directrice générale.

«Le trafic recommence, les demandes reprennent. Mais l’impact est important. Il faut doubler le nombre de véhicules à cause des normes de distanciation, mais on a moins de revenus, car on embarque moins de monde. Dans un grand autobus, on va pouvoir embarquer 12 personnes au lieu de 48. C’est un moment à passer.»

La COVID-19 a forcé la direction du transport collectif à faire preuve d’initiative afin d’amoindrir la baisse d’activités, notamment avec ses transporteurs. La Corporation a entre autres établi un partenariat avec les organismes fournissant de l’aide alimentaire en s’occupant de transporter les bénévoles et les denrées afin de livrer ces dernières aux familles dans le besoin.

«Il y avait moins de gens qui se déplaçaient durant la grosse période de la pandémie. On prônait beaucoup que le meilleur déplacement était celui qu’on ne faisait pas. Au lieu d’aller chercher des gens pour les amener vers les services, on a pris le service et on l’a amené vers les gens», illustre Mme Bellerose.

La navette express, qui fait le lien entre des municipalités de la MRC et Trois-Rivières, reviendra le 1er juin. Les usagers pourront utiliser cette navette tout l’été. Le tarif sera réduit de 50 %. Les étudiants munis de leur écopasse pourront monter à bord des navettes gratuitement.

Le circuit de ville de Louiseville sera de retour le 4 juin. Dans un cas comme dans l’autre, la Corporation recommande fortement aux usagers de porter un couvre-visage. Ceux-ci seront invités à se nettoyer les mains avec du gel désinfectant lors de l’embarquement.

Toutes les informations concernant les réservations, les horaires et les circuits sont accessibles par téléphone (819 840-0603) ou par le site internet (www.ctcmaskinonge.org).

Assemblée générale à l’automne

La Corporation des transports collectifs de la MRC de Maskinongé tient normalement son assemblée générale annuelle en mars. Mais comme 2020 est tout sauf une année normale à cause de la COVID-19, cette assemblée est reportée à l’automne.