Frédéric Dion

Tout près d'un festin

La nuit de mercredi à hier a été bonne. Je crois que j'ai réussi à dormir six heures. Les collets que j'avais posés pour mon petit déjeuner n'ont pas été fructueux. Il n'y en a qu'un qui a attrapé un lièvre, mais à mon réveil, il était cassé. C'est soit le lièvre qui s'est débattu trop fort, ou un ours ou un loup qui est passé avant moi.
Du côté de la pêche, ça n'a pas mieux été. J'ai beaucoup pêché, mais je n'ai rien sorti. Il y a un immense poisson qui a mordu, mais je l'ai échappé... Mon festin gâché, je n'ai mangé que des bleuets, du lichen et des petits fruits rouges. En tout depuis le début de mon périple, j'ai mangé l'équivalent d'un repas complet. Le lichen bouche un coin, mais je sens que je ne me nourris pas bien.
Il y a eu un peu de pluie comme à tous les jours. Cependant, j'ai eu du soleil tout l'après-midi. Ça remonte le moral. Juste d'être sec ça fait toute une différence.
J'ai encore pris la même rivière. Je pense que c'est la meilleure option pour faire le plus de chemin possible. J'ai fais une autre bonne distance aujourd'hui et j'ai vraiment hâte de savoir sur quelle rivière je suis.
Pour la première fois, je vais dormir sur une plage et non dans un marécage boueux. Je pense que je vais réussir à mieux dormir parce que ce sera beaucoup moins humide.
Depuis le début de mon aventure, j'ai fait beaucoup d'entrevues et je me fais souvent dire que je suis courageux, mais le courage se mesure par les épreuves auxquelles tu fais face et que tu n'a pas choisies. Moi je voulais être là.
J'ai simplement le courage de suivre mon rêve. Je fais cela pour ramasser des fonds pour Opération Enfant Soleil, car ces enfants font vraiment preuve de courage. Ils m'inspirent à continuer et à ne pas me plaindre. S'il y a des gens qui pensent comme moi, je les invite à aller faire un don sur mon site Internet pour que le thermomètre monte.