C’est le dossier de la poursuite de la famille Bettez contre la Sûreté du Québec qui aura surtout retenu l’attention lors du point de presse des ministres Boulet et LeBel, vendredi à Trois-Rivières.
C’est le dossier de la poursuite de la famille Bettez contre la Sûreté du Québec qui aura surtout retenu l’attention lors du point de presse des ministres Boulet et LeBel, vendredi à Trois-Rivières.

Tournée du ministre Boulet: le dossier Bettez retient l’attention

Sébastien Houle
Sébastien Houle
Le Nouvelliste
TROIS-RIVIÈRES — C’est surtout le dossier de la poursuite de la famille Bettez envers la Sûreté du Québec qui aura retenu l’attention lors du passage de Jean Boulet, député de Trois-Rivières, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Mauricie, dans la circonscription de sa collègue de Champlain et ministre de la Justice, Sonia LeBel. Invitée à commenter l’affaire, dans le cadre de ses fonctions de procureure générale du Québec, celle-ci s’est montrée peu loquace.

«Je ne peux pas commenter de dossiers qui sont judiciarisés», lance d’entrée de jeu Sonia LeBel. «S’il y a des choses qui nous concernent ou de leçons à en tirer, on verra bien, mais pour l’instant, on va laisser les tribunaux faire leur travail», ajoute la ministre.

Sonia LeBel, qui rappelle qu’elle a elle-même œuvré à titre de procureure de la couronne, soutient que les gens peuvent avoir confiance dans le système de justice. Évoquant le dossier SNC-Lavalin et les ratées récentes au sein de l’appareil fédéral, la ministre de la Justice rappelle que la séparation des pouvoirs est un enjeu délicat. D’où sa discrétion et sa prudence dans le présent dossier, qui ne doit toutefois pas être interprété comme un manque d’intérêt, maintient-elle. «Sur les droits des citoyens, au sens très large du terme, je veux les rassurer, on est là», déclare-t-elle. Elle ajoute que si les décisions doivent faire état de rectificatifs à apporter, dans la mesure où le gouvernement peut le faire, elle a l’intention d’agir.

Rappelons que la famille Bettez poursuit la SQ pour plus de 10 millions $, alors que le juge Jacques Lacoursière avait innocenté Jonathan Bettez en 2018. Le juge blâmait sévèrement la SQ pour sa gestion de l’enquête, estimant que les droits de M. Bettez avaient été bafoués.

Tournée de la Mauricie

Les ministres Boulet et LeBel tenaient leur point de presse à l’occasion de leur passage au Centre de solidarité Saint-Eugène, dans le secteur Cap-de-la-Madeleine, tandis que Jean Boulet poursuit la tournée qui le voit visiter les quatre circonscriptions de la région.

«On vient rencontrer des personnes, des organismes et des entreprises pour écouter et discuter avec eux sur ce qui les préoccupe et ce qui les intéresse», explique le ministre, disant accorder une grande importance à ces contacts de proximité.

Jean Boulet relate avoir déjà visité la circonscription de Maskinongé et y avoir fait des rencontres inspirantes. La tournée doit le mener à La Tuque mardi prochain et à Shawinigan vendredi. «C’est surtout en mode écoute qu’on fait une tournée régionale», indique le ministre, qui souligne que les dossiers de la rareté de la main-d’œuvre et des difficultés d’expansion sont récurrents.