Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts.
Michel Bourassa, maire de Saint-Alexis-des-Monts.

Tournage du film Le loup et le lion à Saint-Alexis-des-Monts: de l’action et des retombées

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Au printemps 2019, un important tournage de film s’est mis en branle sur le territoire de Saint-Alexis-des-Monts. Toute l’équipe de production du long métrage Le loup et le lion, réalisé par Gilles de Maistre, prendra d’assaut le cœur de la municipalité après une pause de quelques mois. Pour la municipalité, il s’agit d’une excellente occasion pour les retombées en visibilité et en argent.

«L’été prochain, ils se préparent à tourner dans notre aréna à nous, sur nos terrains municipaux et au cœur du village aussi», affirme le maire de Saint-Alexis-des-Monts, Michel Bourassa.

Le tournage devrait également se transporter du côté du lac Canitchez et du lac Sacacomie où des images ont déjà été tournées dans les derniers mois.

Les étoiles étaient toutes alignées pour Saint-Alexis-des-Monts pour recevoir cette production sur son territoire. «C’est tout un hasard», avoue M. Bourassa.

Le maire a été informé que des gens étaient en mode repérage. Ils cherchaient un endroit, un lac précisément pour tourner un film. Ils avaient d’abord été dirigés vers le lac Mékinac, selon le maire. Toutefois, la production cherchait un lac qui n’était pas habité. «On a 600 lacs à Saint-Alexis, on va être capable d’en trouver un pas habité! De fil en aiguille, j’ai eu leurs coordonnées. Je les ai appelés et ils sont venus me rencontrer. Je leur ai fait faire la tournée du coin. Je leur ai parlé du lac où il y a eu déjà trois tournages de cinéma. Le chalet est un ancien studio de cinéma, ils ont capoté!», raconte le maire.

«Johnny Depp a tourné là il y a dix ans. Le chalet a déjà servi de décor. Quand ils sont venus voir avec moi, ils ont dit, c’est ici que ça se passe. Le lac n’est pas habité à part ce chalet. Ils l’ont loué et l’ont mis comme il le voulait», ajoute-t-il.

Des scènes ont été tournées jusqu’en octobre. L’action devrait reprendre vers les mois d’avril, mai et juin.

«Le principe du film, c’est que les animaux grandissent avec la jeune fille. Ça se tourne sur deux ans. Ç’a commencé avec un loup et un lion bébé. Le dernier tournage a eu lieu cet automne. […] Le plus gros du film va se tourner dans le cœur de la municipalité. Il va y avoir un cirque, plein d’affaires», indique M. Bourassa.

«Ça fait de l’action et des retombées. Ce sont des gens qui mangent ici, qui dorment ici, qui font des achats ici», a-t-il conclu.