Patrice L'Heureux et Marie-Claude Laframboise s'uniront lors du mariage du 50e Festival western de Saint-Tite.

S'unir pour la vie au Festival western

Créé à l'origine pour stimuler l'économie locale, le Festival western de Saint-Tite s'est hissé parmi les événements touristiques majeurs du Québec. Le festival qui célèbre son 50e anniversaire attire chaque année près de 600 000 visiteurs, un exploit colossal pour une ville de moins de 4000 résidents. Afin de souligner cet anniversaire, Le Nouvelliste propose chaque semaine des entrevues qui montrent les nombreux visages de cette aventure western.
Même s'il a l'habitude de monter sur un ring devant des milliers de personnes, Patrice L'Heureux se prépare à vivre la journée la plus stressante de sa vie, mais aussi la plus joyeuse. L'ancien champion canadien chez les poids lourds et son amoureuse Marie-Claude Laframboise s'uniront pour la vie lors du 50e Festival western. 
Né à Grand-Mère, Patrice L'Heureux est aussi un «p'tit» gars de Saint-Tite, sa famille y est originaire et il y réside avec sa conjointe. Les deux futurs mariés sont des habitués du festival et s'y impliquent depuis plusieurs années comme bénévoles. 
Et c'est indéniable, Patrice L'Heureux aime faire les choses en grand. Certains se souviendront certainement de ses fiançailles avec sa future épouse. Alors qu'il animait l'émission Boxrock, il a été convaincu par sa coanimatrice Marie-Claude Savard de profiter d'un passage à Salut, Bonjour! à TVA pour faire en direct sa grande demande. Marie-Claude Laframboise ne s'attendait vraiment pas à ça, mais elle ne pouvait refuser la proposition de son grand gaillard. 
Submergé par la vie et le travail, le couple n'avait toutefois pas encerclé une date sur le calendrier pour le mariage. Ce n'est que l'an dernier qu'ils ont pensé concrétiser leur projet de mariage. Et pourquoi ne pas le faire lors du 50e Festival western? Après avoir envoyé une lettre démontrant leur intérêt, ils ont reçu une réponse favorable des organisateurs du Festival western. C'était alors officiel, ils allaient se marier. 
«Là, nous sommes vraiment embarqués dedans», lance Patrice L'Heureux avec le sourire. 
Ce mariage ne sera pas comme les autres. Il fait après tout partie de la programmation d'un événement qui attire près de 600 000 visiteurs. Même s'ils seront accueillis par des centaines, voire des milliers, de personnes à la sortie de l'église et qu'ils devront participer au défilé le lendemain, les futurs mariés ne s'en formalisent pas. 
«Notre relation est basée sur la simplicité. Même s'il y a plein de monde autour de nous, ça ne change rien», confie Marie-Claude Laframboise.  
«J'ai boxé devant 11 000 personnes, mais probablement qu'en sortant, on va avoir le souffle coupé», avoue de son côté le futur marié. 
«Mais dans le fond, c'est nous deux qui nous marions. On ne se marie pas pour les autres. On ne le fait pas pour le show. Peu importe ce qui se passe autour de nous, c'est notre mariage.»
Si certains abordent des looks très westerns lors du mariage, ce ne sera pas le cas des mariés du 50e festival. Les futurs mariés ont un petit côté classique à ce niveau. «Il n'était pas question qu'on arrive là habillé en cow-boy», lance avec le sourire Patrice L'Heureux.  
«Nous sommes à ce niveau très protocolaires», renchérit sa conjointe.
Conscients de l'importance du Festival western pour les citoyens de Saint-Tite, Marie-Claude Laframboise et Patrice L'Heureux sont heureux de contribuer à faire de la 50e édition un anniversaire mémorable. 
Se marier lors du Festival western impose certaines responsabilités. Les mariés doivent remettre leurs beaux habits le lendemain de leurs noces et de la réception pour prendre part au grand défilé dans les rues de Saint-Tite devant plus de 100 000 personnes. De leur très jolie calèche, ils saluent les foules sous les applaudissements. 
«On se pratique déjà. On marche tous les jours dans les rues de Saint-Tite et on dit salut à tout le monde», note à la blague Marie-Claude Laframboise. 
Une tradition bien ancrée
1969: Pierrette Gervais et Gérard Robitaille sont les premiers mariés du Festival western
En 49 éditions, il y a eu 36 mariages et cinq anniversaires de mariage 
De 1982 à 1996, seulement quatre mariages ont été célébrés