Le M/S Artania accostera à Trois-Rivières le 7 octobre prochain, avec 1200 passagers et 520 membres d'équipage. Il s'agit du second plus gros navire que Trois-Rivières accueillera depuis le début des croisières au parc portuaire.

Croisières: saison prometteuse en 2017

La saison 2017 des croisières à Trois-Rivières s'annonce prometteuse, alors que le quai trifluvien verra une dizaine de navires internationaux accoster. Au total, ce sont près de 6200 passagers et membres d'équipage qui fouleront le sol de Trois-Rivières, soit plus de 33 % plus de touristes qu'en 2016.
D'ailleurs, Tourisme Trois-Rivières accueillera le second plus gros navire de son histoire le 7 octobre prochain, avec le M/S Artania de la compagnie Phoenix Reisen, avec une capacité de 1200 passagers et 520 membres d'équipage.
Le navire quittera le port d'Hambourg en Allemagne et traversera l'Atlantique pour ensuite se rendre du côté de Terre-Neuve et des îles de Saint-Pierre-et-Miquelon avant de s'aventurer dans le Saint-Laurent et vers le Saguenay. 
«Ça risque d'être une très bonne saison, avec des navires d'une grande capacité, ce qui est très intéressant pour nous, car nous calculons toujours en fonction du nombre de passagers que nous recevons, et non du nombre de navires qui accostent», constate Jean Perron coordonnateur aux croisières chez Tourisme Trois-Rivières. 
Le premier navire international arrivera le 15 juillet, soit le M/S Europa avec 400 passagers et 370 membres d'équipage. La saison se clôturera le 22 octobre avec la venue du Silver Whisper, un habitué du parc portuaire, lui qui accoste chez nous depuis 2014 avec 382 passagers et 295 membres d'équipage. 
«On remarque aussi que l'on reçoit des navires luxueux, comme le Europa et le Silver Whisper, qui naviguent avec une clientèle qui recherche des croisières plus luxueuses et qui ont de bons itinéraires», mentionne Jean Perron.
À ces navires s'ajouteront les croisières canadiennes du Canadian Empress, avec ses 60 passagers, qui accostera une dizaine de fois à Trois-Rivières, de même que la venue des Grands voiliers, dont les détails demeurent à être confirmés.
Et si l'année 2017 s'annonce bonne, l'équipe de Tourisme Trois-Rivières s'attend déjà à une année record pour 2018, alors que plus de 9500 passagers et membres d'équipage sont déjà confirmés, un nombre record pour les croisières à Trois-Rivières.
«Le calendrier est encore ouvert, alors il pourrait s'en rajouter d'autres pour 2018. La compagnie Rivages du monde sera de retour chez nous et nous allons aussi recevoir des navires de très grande capacité», se réjouit M. Perron.
Parmi ces navires, notons le retour du M/S Marina, le plus gros navire à avoir accosté à Trois-Rivières, en 2015, qui sera de retour avec ses 1250 passagers et 800 membres d'équipage.
Développement
Le marché des croisières se développe déjà depuis quelques années à Trois-Rivières, mais les efforts de Tourisme Trois-Rivières ne vont pas en diminuant pour augmenter le nombre de touristes d'année en année. 
«Évidemment, avec le temps, on s'est fait connaître de plusieurs compagnies, mais les efforts de sollicitation doivent continuer de se faire. C'est un marché en constante évolution alors on se doit aussi d'offrir de nouvelles excursions, de répondre aux attentes spécifiques de chaque compagnie. Il faut être créatif», constate Jean Perron.
D'ailleurs, une délégation de Tourisme Trois-Rivières se rendra à Fort Lauderdale en mars prochain pour un salon de la croisière, de même qu'à Montréal en juin pour le symposium Cruises Canada New England. De plus, de nouveaux outils seront développés sous peu pour encore mieux se faire connaître des compagnies de croisières, dont des infolettres, explique M. Perron.
M/S Jacques-Cartier
L'industrie des croisières accueillera aussi un nouveau joueur en 2018, avec le retour du M/S Jacques-Cartier, qui sera complètement transformé afin d'offrir des escapades de 5 à 10 jours sur le fleuve Saint-Laurent jusqu'en Gaspésie. Le projet, un investissement de 6,6 M$, avait fait l'objet d'une importante annonce en novembre dernier.
Lundi, Innovation et développement économique (IDE) Trois-Rivières a confirmé l'octroi d'une aide financière sous forme de prêt de 200 000 $ pour la réussite de ce projet, en partenariat avec le Fonds local d'investissement et le Fonds local de solidarité de Trois-Rivières.
Le capitaine du navire, Michel Harvey, avait confirmé en novembre dernier que le port d'attache du navire resterait à Trois-Rivières et qu'une vingtaine d'emplois seraient créés dans cette aventure.
Par ailleurs, les croisières AML seront aussi présentes à Trois-Rivières en 2017, pour une quatrième année consécutive, avec des croisières guidées sur le fleuve Saint-Laurent. La programmation de ces activités devrait être dévoilée au printemps prochain.