Le spectacle de clôture du 50e Festival western a été conçu par Renée Martel.

Célébrer 50 ans de musique country

Depuis sa création, il y a 50 ans, le Festival western de Saint-Tite a attiré les plus grandes vedettes du country d'ici et d'ailleurs. La musique a toujours fait partie de l'ADN de l'événement. Il était donc tout naturel que le spectacle de clôture de la 50e édition soit tout en musique
Cindy Bédard et Manon Bédard, deux filles de Saint-Tite qui ne sont pas de la même famille, participent à ce grand spectacle de clôture.
Ce spectacle de clôture présenté deux fois samedi a été conçu par Renée Martel, la reine du country québécois. « Je suis une amoureuse de Saint-Tite. J'ai voulu créer avec ce spectacle un party pour célébrer les 50 ans du Festival western», a lancé en ouverture de spectacle celle qui chante à Saint-Tite depuis les débuts du festival.
Renée Martel n'avait pas tort lorsqu'elle disait vouloir mettre le party au Country Club. Les 1400 spectateurs présents en après-midi, lors de la première représentation de deux, chantaient avec les artistes et battaient le rythme avec leurs mains.
La grande dame du country a su bien s'entourer pour ce spectacle. Chaque chanson était interprétée par un artiste différent. Les spectateurs ont pu entendre les voix de Guylaine Tanguay, Robby Jonhson, Annie Blanchard, Isabelle Boulay, Cindy Bédard, Manon Bédard, Irvin Blais, Paul Daraîche, Julie Daraîche, Véronique Labbé ou encore Brigitte Boisjoli. Les artistes proposaient des classiques de la musique country ou encore leurs propres compositions. Cette grande diversité musicale permet de bien voyager dans les 50 années du Festival western.
Les artistes ont notamment rendu hommage à trois grands du country qui ont foulé les planches de Saint-Tite à travers les décennies, soit Kenny Rodgers, Johnny Cash et Jimmy C. Newman (Lâche pas la patate).
La deuxième représentation de ce spectacle de clôture sera aussi présentée samedi à guichet fermé.
Plus de détails lundi dans Le Nouvelliste