La ministre du Tourisme, Julie Boulet, et le président et directeur général du Regroupement des événements majeurs internationaux, Martin Roy.

Aide bonifiée pour 13 événements

Le cri du coeur lancé l'an dernier par plusieurs grands événements touristiques pour revoir le Programme de développement de l'industrie touristique a clairement été entendu.
La ministre du Tourisme et députée de Laviolette, Julie Boulet, a annoncé mardi matin, une bonification importante de l'aide financière réservée aux grands événements de la région, mais également aux petits et moyens événements à travers différentes améliorations apportées au programme.
Au total, c'est 1 630 800 $ qui seront versés en aide financière à treize événements de la région, soit une augmentation de 93 % par rapport à l'an dernier où 850 000 $ étaient versés à une dizaine d'événements. Au niveau de la province, c'est une bonification de 35 M$ sur cinq ans apportée au Programme de développement de l'industrie touristique - Aide financière aux festivals et aux événements touristiques.
La ministre Boulet reconnaît que le programme qui était en place auparavant avait créé du mécontentement pour certaines organisations, d'autant plus qu'un moratoire avait été imposé, si bien qu'un événement qui présentait une croissance importante ne pouvait bénéficier de montants supplémentaires pour suivre le développement de ses activités. 
Aucun nouvel événement ne pouvait non plus être ajouté à la liste des bénéficiaires, et ce, même si certains événements répondaient entièrement aux critères du programme.
Des treize événements bénéficiaires, c'est le Festival western de Saint-Tite qui reçoit la plus grosse partie de l'aide, avec une subvention qui passe de 352 500 $ à 575 000 $, mais qui pourra aussi bénéficier d'une aide ponctuelle de 167 800 $ pour cette année à l'occasion de son 50e anniversaire, pour un total de 742 800 $.
Le Grand Prix de Trois-Rivières voit son aide passer de 265 000 $ à 426 000 $, et le Festivoix de Trois-Rivières de 75 000 $ à 125 000 $.
De plus, quatre nouveaux événements qui n'avaient pas encore leur place sur la liste des événements subventionnés compteront maintenant sur une aide financière, soit le Festival de la truite mouchetée de Saint-Alexis-des-Monts (13 000 $), le Festival de l'Assomption (20 000 $), la Bataille de Bicolline (21 000 $) ainsi que les Délices d'automne (24 000 $). Au Québec, ce sont 80 événements de plus que l'an dernier qui bénéficieront d'une aide financière.
Par ailleurs, cinq grands événements de la Mauricie qui se sont démarqués par leur performance bénéficieront d'ententes triennales en vertu des montants annoncés mardi, afin d'assurer une stabilité nécessaire à leur développement. Il s'agit du Grand Prix de Trois-Rivières, du Festival western de Saint-Tite, des Défis du Parc, du Festival de l'Assomption et de Trois-Rivières en Blues.
Le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère, était l'un des premiers à déplorer le manque de financement l'an dernier. Mardi matin, il a salué l'annonce de la ministre. 
«C'est évidemment une aide importante pour nous qui va nous permettre de continuer à développer et à grandir. Ce qui est d'autant plus satisfaisant, c'est la possibilité pour nous de signer une entente triennale. Pour une organisation comme la nôtre, c'est majeur parce que ça nous permet de la stabilité sur nos prévisions budgétaires», constate M. Fugère.