De gauche à droite: Rémi-Pierre Paquin, ambassadeur de Tourisme Mauricie, Émilie Lavergne, agente aux communications, Geneviève Boivin, directrice générale, et Donald Desrochers, président, portant leurs lunettes fumées promotionnelles.

Tourisme Mauricie: innovation et renouvellement au menu

TROIS-RIVIÈRES — C’est sous le thème de l’innovation et du renouvellement que se déroulera la saison estivale chez Tourisme Mauricie. Épaulée cette année encore par le comédien Rémi-Pierre Paquin comme ambassadeur, l’association touristique régionale veut mettre de l’avant les entreprises mauriciennes qui savent se montrer créatives et audacieuses pour développer l’offre touristique.

Les nouveautés sont nombreuses dans la région. Du côté des spectacles, notons Joyeux Calvaire, l’hommage aux Cowboys Fringants par le Cirque du Soleil présenté à Trois-Rivières, Le Phénix, troisième spectacle de la série Amos Daragon présenté au Centre des arts de Shawinigan, et La promesse de la mer, un spectacle sur la traversée de l’Atlantique nord à la rame par Mylène Paquette et présentée à la maison de la culture Francis-Brisson.

Les musées de la région sont aussi mis de l’avant, avec de nouvelles expositions comme Attache ta tuque au Musée POP, Femme de papier chez Boréalis, Ozias4 à l’église Notre-Dame-de-la-Présentation et KWIG8MNA «notre maison» au Musée des Abénakis d’Odanak, une exposition en réalité virtuelle au Musée des Ursulines, ainsi qu’une projection multimédia sur l’eau du Centre Sakihikan de La Tuque. On souligne également la balade autoguidée Aqua Rando du parc national de la Mauricie, le Safari dans le bayou au Domaine du Lac Saint-Pierre, Une balade tout en conte aux Forges-du-Saint-Maurice, le circuit L’écho des origines au Centre de la Biodiversité de Bécancour, de nouvelles glissades d’eau à l’Aqua Parc H2O, la nouvelle terrasse du Memphis Cabaret et la parade en lumière du festival DansEncore. Plusieurs nouveautés au niveau de l’hébergement et de la restauration seront aussi mises en valeur.

«On mise sur les entreprises qui sont au cœur de la Mauricie touristique, explique Geneviève Boivin, directrice générale de Tourisme Mauricie. On a voulu mettre l’accent sur les entreprises qui, année après année, se renouvellent et innovent, avec de nouvelles expositions, de nouveaux spectacles, par exemple. On mise sur ce qu’on a de mieux, finalement: notre monde et nos entrepreneurs.»

Ce clin d’œil aux entreprises touristiques innovantes ne tombe pas du ciel: il s’inscrit dans le plan stratégique déployé par l’association touristique depuis 2017, qui vise à développer l’offre touristique, alors que l’accent était auparavant mis sur le développement de la demande, soit d’attirer les touristes en Mauricie. Tourisme Mauricie a d’ailleurs lancé un appel de projets ce printemps pour aider financièrement les entreprises qui s’inscrivent dans ses orientations et qui souhaitent développer de nouvelles attractions. Les projets retenus bénéficieront d’une subvention allant jusqu’à 80 % des dépenses admissibles, pour un maximum de 2500 $. «On veut vraiment aider au renouvellement de l’offre pour que les entreprises viennent chercher une partie de notre orientation stratégique et l’intègrent, puis que, globalement, la destination se tienne, qu’on aille tous dans la même direction», résume Donald Desrochers, président de Tourisme Mauricie.

Ce «fonds innovant» s’élève à 100 000 $.

Ambassadeur à temps plein

Cette année encore, le comédien Rémi-Pierre Paquin a été choisi pour être l’ambassadeur touristique de la région. Cette association coulait de source pour le Mauricien d’origine, qui affirme déjà agir comme ambassadeur à temps plein dans son quotidien.

«Je parle tout le temps de ma région quand je vais dans des émissions de télé et je suis vraiment ‘‘gossant’’ avec ça avec mes amis, souligne-t-il avec humour. Alors quand ils (Tourisme Mauricie) m’ont demandé d’être ambassadeur, c’est sûr que j’ai dit oui, puisque je le fais déjà naturellement. Et je vais continuer à le faire tant qu’ils me le demanderont!»

La publicité télévisée qui sera diffusée au Québec cet été exploite d’ailleurs ce côté promoteur de l’artiste natif de Grand-Mère, que l’on voit et entend énumérer les charmes de sa région dans divers lieux: banc de parc, salon de massage, épicerie, devant une classe d’école, etc.