La marina est ouverte au public depuis juillet, mais les travaux d’aménagement du parc riverain ne seront complétés que l’an prochain.

Tour d’observation de la Marina de Grand-Mère: nouvelle tentative du conseil municipal

Shawinigan — Après avoir rejeté deux fois les soumissions reçues à la suite d’appels d’offres plus tôt cette année, la Ville de Shawinigan revient à la charge pour compléter l’aménagement de la tour d’observation de la Marina de Grand-Mère. La conseillère du district du Rocher, Lucie DeBons, a déposé un avis de motion en ce sens lors de la dernière séance régulière.

Une dépense de 700 000 $ est prévue pour terminer ces travaux. Lors de la même séance, le conseil municipal a adopté une résolution pour demander au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation de reporter au 30 juin 2020 l’échéance pour fermer ce chantier. En effet, en vertu de l’aide financière de 9,2 millions $ accordée dans le cadre du Fonds des petites collectivités du Nouveau fonds Chantiers Canada-Québec, la Ville s’était engagée à terminer les travaux le 31 décembre 2019.

Cet échéancier ne peut être respecté principalement en raison des délais provoqués par l’aménagement de cette tour. À la fin mai, les élus rejetaient deux soumissions de 2,7 millions $ pour en faire un centre d’observation ouvert au public. Après un nouvel appel d’offres dans un projet révisé, deux nouvelles propositions déposées à environ 1,5 million $ ont également été ignorées par les élus à la fin juillet.

Au départ, la Ville de Shawinigan souhaitait que l’aménagement de cette tour se réalise à l’intérieur du règlement d’emprunt de 14,2 millions $ adopté en septembre 2017. Le conseil municipal se prépare plutôt à ajouter un montant de 700 000 $ pour arriver à ses fins, mais cette partie du projet sera aussi subventionnée aux deux tiers. La participation de la Ville s’élèvera donc autour de 250 000 $ pour conserver ce témoin de béton de l’ex-papeterie Laurentide.

«Dans la première phase, nous avons fait l’électricité et toute la préparation», explique le maire, Michel Angers. «On s’est ensuite dit qu’à un moment donné, nous ferons les escaliers et le reste. On ne veut pas laisser d’argent sur la table.»

Par contre, le maire rappelle que la Ville doit prendre à sa charge la majorité des 99 quais aménagés à cette marina. En fait, seulement dix peuvent être subventionnés en raison de leur caractère public. Comme le reste sera réservé à des propriétaires privés d’embarcations, le programme d’aide financière ne peut s’appliquer à eux. Pour la Ville, il s’agit d’un investissement supplémentaire d’un million de dollars.

À la période de questions de la dernière séance régulière, Jean-Pierre Dufresne a cherché à savoir quel serait le coût total de cette marina. Avec la prise en charge de la majorité des quais et la phase II de la tour d’observation, il se demandait si le projet surpasserait finalement les 16 millions $.

Le budget initial s’établissait précisément à 14,217 millions $, somme qui incluait des frais de financement de 400 000 $ et des frais de contingence de 1,7 million $. Lors de l’annonce du projet, le 30 août 2017, Québec et Ottawa avaient annoncé chacun une contribution financière de 4,6 millions $ par l’entremise du Nouveau fonds Chantiers Canada-Québec. Le reste de la facture doit être assumé par la Ville de Shawinigan.

En entrevue, M. Angers reconnaît que le budget initial sera sans doute défoncé.

«Ce sera probablement quelques centaines de milliers de dollars de plus, mais ce ne sera pas grand-chose», prévoit-il. «C’est seulement qu’on ne veut rien laisser, parce qu’on n’aura pas cette aide après. On veut en profiter.»

La marina est ouverte au public depuis juillet, mais la Ville compte faire une grande inauguration officielle lorsque tous les travaux d’aménagement du parc riverain seront complétés, l’an prochain.