La directrice générale de la TNCDC, Marie-Line Audet, et le président du conseil d’administration, Martin Boire, posant devant la nouvelle identité visuelle.

TNCDC: siège social rue Radisson

TROIS-RIVIÈRES — Le cœur était à la fête au Centre d’événements et de congrès interactifs mercredi alors que la Table nationale des Corporations de développement communautaire (TNCDC) annonçait l’implantation de son siège social à Trois-Rivières, sur la rue Radisson, en plus de dévoiler sa nouvelle image et confirmer deux événements pour cet automne.

«Trois-Rivières, tant par sa situation géographique stratégique que par la force de son milieu communautaire ainsi que son pôle médiatique et universitaire, était un choix logique pour l’implantation de notre nouveau siège social. Plus que jamais, nous sommes bien positionnés pour accomplir notre rôle, c’est-à-dire améliorer les conditions de vie des gens et atteindre une plus grande justice sociale au Québec», a expliqué le président du conseil d’administration, Martin Boire, pour justifier le départ de Drummondville.

Du même coup, le centre-ville trifluvien s’enrichit de quatre nouveaux travailleurs. «La Ville de Trois-Rivières, qui devient ainsi une plaque tournante du mouvement communautaire québécois, accueillera également la prochaine rencontre nationale de la TNCDC cet automne», a-t-on fait savoir.

En effet, le réseau des CDC se rassemblera du 12 au 14 novembre prochain au CECi de Trois-Rivières. Cet événement, qui assure le suivi des dossiers communautaires, de financement et d’actualité, permettra aussi aux 65 directions des CDC de découvrir la Ville de Trois-Rivières par différentes activités. Un effet domino qui réjouit la commissaire industrielle d’Innovation et Développement économique Trois-Rivières, Marie-Line Sauvé.

«De plus, nous sommes très heureux d’avoir comme partenaire le Musée POP afin de réaliser une exposition sous le thème de l’innovation sociale le 13 novembre 2019, pendant notre rencontre nationale. Nous mettrons en lumière les projets innovants, développés avec les CDC, qui répondent plus adéquatement et durablement aux problématiques sociales. Plusieurs partenaires nationaux et élus sont d’ailleurs invités à prendre connaissance de l’impact des projets des CDC pour le développement social au Québec», a souligné la directrice générale de la Table, Marie-Line Audet.

Pour concrétiser ce nouveau départ, la TNCDC a d’ailleurs dévoilé sa toute nouvelle identité visuelle, laquelle mise sur des couleurs audacieuses et distinctives, ainsi que sur un logo incarnant l’union des forces et l’apport positif des CDC.

La TNCDC se veut une référence pour toutes les questions touchant le développement communautaire, la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Elle offre à la fois une vision nationale et une connaissance des réalités locales grâce à son réseau de 65 CDC, qui regroupe pas moins de 2500 organismes communautaires aux quatre coins du Québec.

Si le député de Maskinongé, Simon Allaire, s’est dit très sensible à l’impact d’un CDC en raison de son passé professionnel, le conseiller municipal Denis Roy s’est dit comblé d’accueillir dans son district une telle organisation provinciale alors que «le centre-ville est en pleine effervescence».