Un bénévolat... bien articulé!

En cette semaine suivant la fête nationale, une quarantaine d’enfants âgés de 8 à 16 ans vivent une expérience unique à Ayer’s Cliff, en Estrie. Faisant partie des 4500 jeunes qui sont aux prises avec l’arthrite au Québec, ils participent au Camp ArticulAction pour enfants atteints de maladies rhumatismales.

Et en première ligne, on y retrouve la Dre Clode Lessard, de Trois-Rivières, qui, pour une deuxième année, consacre une semaine de vacances au bien-être de cette jeunesse pour qui la douleur, la physiothérapie, les médicaments et l’isolement représentent malheureusement la majeure partie du quotidien de leurs vacances d’été.

C’est dans le but d’offrir à ces jeunes des souvenirs d’été inoubliables que la Société de l’arthrite - Division du Québec, en collaboration avec ses précieux partenaires et l’Hôpital de Montréal pour enfants, leur permettent de participer à ce camp. Les jeux, l’environnement, les soins médicaux et tous les autres aspects du camp ont été adaptés à leurs besoins spécifiques. Tout a été conçu pour permettre aux enfants de vivre l’expérience du camp d’été à son meilleur, de s’épanouir, de gagner de la confiance en soi et, enfin, d’échanger avec d’autres enfants qui doivent composer avec les mêmes difficultés.

Bref, près de 40 enfants âgés de 8 à 16 ans profitent annuellement d’une semaine d’activités, comprenant l’animation et des loisirs adaptés, dans un environnement sécuritaire. En plus des activités de plein air organisées par les moniteurs du camp choisi (baignade, canot, grands jeux, feux de camp, etc.), les jeunes participent à plusieurs autres activités comme des ateliers de bricolage, de peinture, de musique, de cuisine, une chasse au trésor, une séance de lipdub ou de photos et plus encore.

Or, celle qui a décidé de mettre sur pied le Camp ArticulAction, la Dre Sarah Campillo, de l’Hôpital de Montréal pour enfants, aura d’abord fait appel à son ancienne compagne de stage, la Dre Clode Lessard, pour accueillir les campeurs dès la première journée alors que dans la pratique régulière, une rhumatologue pédiatrique a l’habitude de traiter deux fois moins de patients.

«J’aime beaucoup les enfants. C’est une sorte de refuge pour ces jeunes qui, autrement, sont souvent à l’écart des autres», confie la bénévole trifluvienne qui veille à prodiguer les soins nécessaires à leur condition.

Il faut dire que cette passion pour la médecine remonte à l’enfance. «À cinq ans, je voulais être médecin», raconte cette fille unique de parents fonctionnaires. Née à Shawinigan-Sud, elle aura grandi à Mont-Carmel avant d’étudier au Séminaire Sainte-Marie, au Cégep de Shawinigan et à l’Université de Sherbrooke en médecine. Après son passage à l’Université Laval, elle a fait sa spécialité à Montréal avant de revenir dans la région en 2008.

Dans sa jeunesse, la Dre Clode Lessard aura été une gymnaste de haut niveau. Malgré cela, elle aura renoncé au programme sports-études pour se donner entièrement à son parcours académique.

Par ailleurs, sa sensibilité envers la santé des enfants est d’autant plus grande qu’elle a donné naissance à sa fille, Billy, après 24 semaines de grossesse seulement. Une histoire qui avait même fait l’objet d’un reportage à l’émission Une pilule, une petite granule. Aujourd’hui, la fillette de cinq ans, «cette très grande prématurée» qui fut hospitalisée pendant quatre mois, va bien et amorce son cheminement scolaire, au grand plaisir de sa mère.

Depuis deux ans, cette dernière est également membre du conseil d’administration de la Fondation Le Parrainage.