Toujours donner le meilleur de soi

Dans toutes les sphères d’activités qu’elle touche, Claudette Gélinas donne toujours son 150 %. Native de Charette, la dame est très près de sa communauté.

Ce qu’elle trouve le plus important en s’impliquant, c’est de mettre une parcelle de bonheur dans le quotidien des gens, peu importe leur provenance, leur âge et leur éducation. Voir les gens heureux ensemble, partager des moments de plaisir et leur faire oublier leurs problèmes pour un instant. «Quand je vois les gens heureux, ça me rend heureuse. C’est surtout ça ma motivation. Tout le monde se court aujourd’hui, on dirait qu’on s’oublie.»

C’est la Municipalité de Charette qui a suggéré Claudette Gélinas comme Tête d’affiche pour Le Nouvelliste, puisqu’elle a toujours été présente pour le village et ses citoyens. Durant ces nombreuses années, elle a pris le rôle d’entraîneuse de baseball à Charette et était trésorière au Regroupement des Gens d’ici, l’organisme indépendant dont le but premier est d’organiser des activités afin de revitaliser la vie communautaire et sociale des Charettois. «Dans une petite municipalité comme Charette, il n’y a pas beaucoup de monde, la population est assez vieillissante. J’ai embarqué parce qu’il y avait peu d’associations pour faire vivre le village et mettre de la vie.» L’organisme existe depuis 10 ans déjà.

Elle occupait également le poste de présidente de la Fête de la famille, qui a une équipe de 60 bénévoles. Claudette Gélinas s’est occupée des Soirées de reconnaissance des bénévoles de 2009 à 2013, alors que son mari Guy Diamond était à la mairie. «J’aime organiser, ça c’est mon créneau», avoue-t-elle. Mme Gélinas est maintenant présidente du 100e de Charette.

Les festivités du 100e anniversaire ont débuté le 9 février dernier avec le Festival des neiges, dont la préparation avait été amorcée plus d’un an à l’avance. La prochaine activité au programme est celle de la fête des retrouvailles le 18 et 19 août, qui va permettre aux familles de la municipalité de se réunir et de passer un bon moment. La présidente prévoit y recevoir plus de 700 personnes. Claudette Gélinas a d’ailleurs contacté de nombreuses familles sur Facebook pour les inviter aux retrouvailles. «On veut faire quelque chose de grand avec peu de moyens, donc il faut investir de notre temps. Je suis toujours là.»

Il y a quelques années, Claudette Gélinas est retournée sur les bancs d’école pour poursuivre un rêve de jeunesse, celui de suivre un cours en ébénisterie. Son objectif n’était pas d’en faire un métier, mais plutôt de raviver une passion. «J’ai trop d’intérêts sur toutes sortes de choses, donc je ne veux pas me concentrer sur une activité en particulier.» L’été, elle parcourt les terrains de golf et durant la saison hivernale, elle joue au curling. «Quand je suis à la maison, le hamster marche au fond, même la nuit. J’ai beau vouloir lâcher prise, mais c’est plus difficile dans mon cas, car je suis perfectionniste. Je suis exigeante envers moi-même.»

Mme Gélinas affirme avoir un horaire bien plein jusqu’en janvier 2019. «Si j’y vais en moyenne, je mets 20 heures par semaine sur le 100e depuis décembre 2016», explique-t-elle. L’an prochain, elle compte passer le flambeau pour ainsi prendre soin des personnes seules et visiter les gens plus âgés. «La plupart du temps, les enfants sont les plus choyés. J’aime beaucoup aider les personnes âgées», confie-t-elle. La dame de 59 ans désire également être plus disponible pour ses proches. «J’ai toujours eu la participation de ma famille. Ils ne me laisseront pas tomber, on est tricotés bien serrés.»

Claudette Gélinas souhaite de tout cœur que la nouvelle génération s’implique beaucoup plus dans sa communauté, puisqu’elle et son équipe ont de la difficulté à trouver des jeunes qui veulent bien accorder du temps au bénévolat. «Avec la technologie d’aujourd’hui, c’est curieux comme ils peuvent perdre du temps. C’est du temps qui pourrait être investi pour bouger et être avec leur famille.»

Mme Gélinas conclut que la vie, c’est d’être ensemble, c’est de s’amuser et de partager les bons moments.