Colombe Lemay

Pour l’amour des arts et des jeunes

NICOLET — Les gens qui gagnent leur vie avec leur art sont assez rares. Colombe Lemay, elle, a vécu de son expertise en art et elle s’est profondément enracinée dans sa ville natale, Nicolet, en mettant généreusement ses talents au profit de la communauté.

Une partie de sa carrière, elle l’a passée au Musée des religions de Nicolet (aujourd’hui le Musée des cultures du monde) où elle était notamment responsable des expositions. Elle occupait un rôle de liaison entre les prêteurs de pièces d’expositions de Montréal et même de Toronto et le Musée lui-même. Elle y portera plusieurs autres chapeaux, notamment sur le plan de l’animation du Musée.

Elle a finalement quitté ce travail pour aller enseigner les arts plastiques au secondaire pendant 20 ans, ce qu’elle souhaitait faire depuis toujours, dit-elle. Puis, elle sera embauchée par le Collège Laflèche afin de former les futures éducatrices en garderie sur les moyens et attitudes à prendre pour amener les enfants à faire des arts plastiques.

Lorsqu’il est question d’art et d’enfants, Colombe Lemay est vraiment dans son élément et sa passion. En plus de leur travail et de l’éducation de leurs propres enfants, elle et son conjoint, Guy Longpré, ont été membres du conseil d’administration du CPE Gripette de Nicolet, lors de sa création et ont participé aux activités-bénéfices pour financer cette garderie. Mme Lemay mettra à profit son talent en arts plastiques en dessinant elle-même le logo du CPE. «Notre bénévolat, on le faisait à travers les autres choses», raconte-t-elle.

Avec le recul du temps, cette bénévole dévouée se souvient que ses implications représentaient plusieurs soirées loin de la maison. «On faisait sans doute moins de ménage», dit-elle en riant, car ses valeurs la poussaient davantage à donner du temps aux autres.

Colombe Lemay offre également de son temps à la mission de la Société Saint-Jean-Baptiste. Depuis 20 ans, elle occupe un siège au conseil d’administration de la SSJB de Drummondville et depuis 2010, la présidence de la Fondation Raymond-Baudet de la SSJB qui apporte un soutien aux bibliothèques scolaires et municipales du Centre-du-Québec.

Colombe Lemay est également présidente du conseil des sections à la SSJB du Centre-du-Québec.

Retraitée depuis quelques années, cette bénévole dévouée avoue qu’elle n’a pas l’intention de rester à ne rien faire si ses talents peuvent être utiles quelque part, «tant que la santé me le permettra», précise-t-elle. «Une de mes valeurs, c’est en effet d’aller au bout de mes engagements», fait-elle valoir.

Colombe Lemay admet qu’à la retraite, on peut choisir un peu plus les activités que l’on aime faire «en fonction de ce qu’on est capable de faire», dit-elle. Notre Tête d’affiche est donc administratrice du Centre des arts de Nicolet depuis 8 ans et s’implique dans la réalisation de la traditionnelle activité-bénéfice de vins et fromages tout en assumant le rôle de secrétaire. «C’est un peu par amitié que je suis allée sur le CA pour dépanner», raconte-t-elle.

Elle se rend à l’occasion au CPE Gripette ou à l’école primaire où elle prépare diverses activités artistiques pour les jeunes. «C’est du bonheur», tient-elle à souligner en montrant diverses photos des magnifiques réalisations des enfants.

Certaines de ces œuvres ont été exposées dans des lieux publics de la ville.

Notre Tête d’affiche de cette semaine est également l’instigatrice d’un concours littéraire organisé par la SSJB et qui célébrera ses 15 ans, en 2020. Ce concours vise les élèves de 1re à 3e secondaires et plusieurs auteurs de la région, dont Louis Caron et Guillaume Morrissette, se sont impliqués dans cette activité qui permet d’initier les jeunes à la littérature.

«Ce que j’aime par-dessus tout, c’est de faire du bénévolat lorsqu’il y a des enfants», indique Mme Lemay, tant au CPE que dans les écoles où les professeurs acceptent de l’accueillir à diverses occasions. «Je suis heureuse quand je prépare ces activités et je suis heureuse quand je les vis», dit-elle.