Lisette Leblanc Landry

Le bénévolat, de la musique à ses oreilles

LOUISEVILLE — Pour Lisette Leblanc Landry, le mot bénévolat sonne comme de la musique à ses oreilles.

Née à Louiseville, Lisette Leblanc Landry accumule les implications bénévoles depuis pratiquement son enfance. Tout le monde ou presque connaît cette citoyenne engagée.

«Je ne suis pas capable de dire non. Et rester chez moi à ne rien faire, je suis incapable. Il faut s’occuper!», lance-t-elle avec le sourire.

Cette volonté de participer à la vie communautaire et de venir en aide à son prochain est un trait de caractère familial.

«Ma mère était toujours prête à rendre service. Je me souviens, un soir de Noël, le poste de police (qui était près de la maison familiale) accueillait les itinérants pour dormir. Ma mère avait invité un homme dans la misère à venir fêter Noël chez nous. Le bénévolat, ça ne rapporte pas en argent. Ça rapporte humainement.»

Dès l’âge de 18 ans, elle est recrutée par les Filles d’Isabelle. Mme Leblanc Landry ne savait pas que cette invitation lancée par Jeannette Latourelle, la régente de l’époque, était à vie: plus de 60 ans plus tard, elle est toujours membre de ce regroupement et membre du conseil.

Mme Leblanc Landry fait partie depuis 20 ans des Bénévoles des quatre saisons. Présidente de cet organisme, elle rend visite aux déficients intellectuels d’une résidence de Louiseville.

Cette grande bénévole est vice-présidente du comité des résidents de la résidence Avellin-Dalcourt depuis 25 ans. Elle est membre des Associés Providence depuis 15 ans. Elle fait partie du Laïcat franciscain séculier, elle agit comme personne ressource de la Société d’histoire et de généalogie de Louiseville et est membre de l’Âge d’or local.

Récipiendaire en 2014 du prix Gaétan-Blais (remis à la personne bénévole de l’année), elle agit à titre de conductrice pour des personnes ayant besoin d’un transport afin de recevoir des soins de santé.

«Je peux dire que j’ai une vie bien remplie grâce aux quatre thèmes de ma vie: la famille, le travail, la musique et le bénévolat.»

Mme Leblanc Landry a œuvré durant plus de 20 ans à l’Associated Textiles à titre de secrétaire au laboratoire. Elle a ensuite travaillé à l’hôtel de ville de Louiseville de 1978 à 1998, d’abord comme secrétaire pour ensuite devenir greffière de la cour municipale.

Membre de la défunte troupe de théâtre les Compagnons de Saint-Antoine, Mme Leblanc Landry se souvient d’avoir organisé des défilés de mode afin d’amasser de l’argent pour confectionner des paniers de Noël destinés aux gens moins fortunés. Elle a contribué à relancer la Chambre de commerce locale avec Maurice Perreault et Gaétan Blais dans les années 1980 en occupant la fonction de secrétaire-trésorière de façon bénévole.

Si des concitoyens l’ont côtoyée soit à l’hôtel de ville, soit au sein de différents organismes, ils ont été nombreux à profiter de son talent musical. Depuis qu’elle est toute jeune, Mme Leblanc Landry est fascinée par la musique. Membre de plusieurs chorales au fil du temps, elle faisait partie entre autres de la chorale Chant’ami qui a présenté des spectacles notamment à Trois-Rivières, à Québec et à Ottawa.

«J’ai chanté dans des mariages à Louiseville, à Drummondville, aux États-Unis. J’ai chanté pour des cinquantièmes anniversaires de mariage. J’aime chanter. C’est vraiment dans mes tripes. Ça fait partie de ma vie», raconte celle qui a été clarinettiste durant 17 ans au sein de la défunte fanfare de Louiseville.

Mme Leblanc Landry chante toujours au sein du chœur Manereuil à l’église et au sein du chœur des Saisons qui offre des récitals à la résidence Avellin-Dalcourt.

«Quand je sors du centre d’accueil, je remercie le Seigneur d’avoir la santé. Ils sont tellement heureux de nous voir, ces gens-là. Quand tu fais du bénévolat, tu fais du bien aux autres et ça retombe sur toi. Ça demande de l’énergie et j’en ai! Tout ce que je demande, c’est de rester en santé et je vais continuer», raconte celle qui se fait un devoir de visiter chaque année la région de la Gaspésie, la terre natale de son défunt époux.