La page qui donne accès à la Maison des ados.
La page qui donne accès à la Maison des ados.

Tescovid.com... pour s’amuser et se renseigner

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — Les finissant(e)s en technique d’éducation spécialisée du Collège Laflèche ont saisi la balle au bond. Malgré... et grâce à la pandémie de COVID-19, leur projet de fin d’études leur a non seulement permis de se surpasser, mais aussi de rendre service aux enfants, ados, aînés de même qu’aux personnes ayant une déficience intellectuelle, un TSA et même des problèmes de santé mentale.

Ce projet, c’est un site web en six volets qui ouvre la porte à une vaste gamme de vidéos, de textes, de trucs et astuces, de liens, de jeux et d’activités éducatives. Beaucoup d’informations sont en lien direct ou indirect avec la COVID.

Un de ces six volets, par exemple, c’est la Maison des enfants. Lorsqu’il ouvre ce lien, l’enfant se retrouve face à trois portes, celles de la chambre, de la cuisine et du salon. Pour ne donner que quelques exemples, la chambre donne accès à des chansons et à diverses activités amusantes. La cuisine, elle, contient des trucs pour faire des apprentissages tout en cuisinant ainsi que des informations de l’organisme Naître et grandir de même que des recettes faciles. Le salon offre des liens pour permettre aux parents d’accompagner leur enfant dans ses activités d’apprentissage de même que des exercices de yoga.

Le site contient aussi la Maison des ados, un volet santé mentale, une page Info COVID, une page consacrée à la déficience intellectuelle et aux TSA qui donne des outils pour créer un équilibre dans la routine malgré la situation actuelle engendrée par la COVID. Finalement, une page appelée Population générale donne de bons conseils pour rester en santé physique, psychologique et financière, malgré le contexte actuel. On y trouve même des liens vers des outils de planification financière.

Les enseignants Josianne Lampron et Gaétan Regnière ont encadré les 21 finissant(e)s en TES qui ont réalisé ce projet cet été.

Mme Lampron indique que le site devrait rester en ligne pour le grand public pendant environ un an. Le plus difficile pour les étudiants fut d’acquérir les compétences en informatique permettant de meubler leur site web www.tescovid.com. Il leur aura donc fallu y mettre un bien plus grand nombre d’heures que prévu, mais au final, ils auront la satisfaction d’aider les gens de la région à mieux traverser l’épreuve de la pandémie.