De gauche à droite: Audrée Lacour, enseignante en compagnie des étudiantes Catherine Perreault, Paméla Tremblay, Audrey Gervais, Bianka Thibeault et Marie-Ève Lacroix de même que Caroline Guay, enseignante et représentante de la Démarche des premiers quartiers et Louis Gendron, directeur général du Cégep.

Technique de travail social du Cégep: projets dans les premiers quartiers

Les étudiants de deuxième année en technique de travail social du Cégep de Trois-Rivières mettront sur pied quatre projets, dans les premiers quartiers, au cours des mois d'avril et de mai.
Ces initiatives font suite à une analyse de besoins qu'ils ont identifiés l'an dernier.
Six étudiantes en travail social s'impliqueront d'abord dans l'élaboration de la huitième édition de l'activité Journée 101 façons de prendre ta place, une activité qui vise à favoriser l'insertion socioprofessionnelle.
Au cours de cette activité gratuite, qui se déroulera le 11 avril, de 11 h à 15 h 30, en l'église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses, les participants assisteront à une conférence de Stanley Vollant, premier chirurgien autochtone du Québec, qui viendra parler de son parcours parsemé d'embûches. On se rappellera que le Dr Vollant avait organisé, l'an dernier, une marche de 6000 kilomètres contre le phénomène de la hausse alarmante du nombre de suicides chez les jeunes autochtones. Les personnes intéressées doivent communiquer avec La Démarche des premiers quartiers pour s'inscrire.
Le 28 avril, les étudiants tiendront une activité de sensibilisation sur l'itinérance en collaboration avec le centre Le Havre. Il s'agit d'une activité festive gratuite au cours de laquelle d'anciens résidents du Havre pourront côtoyer les résidents du quartier. Le tout se déroule au presbytère Saints-Martyrs-Canadiens, rue Brébeuf, de 16 h à 19 h avec repas, animation et stands.
Le 6 mai, les étudiants organiseront une vente de garage dans les quartiers Saint-Lazarre et Sainte-Famille. Cette activité souligne du même coup les 30 ans de l'organisme d'éducation populaire et d'alphabétisation Ébyôn qui lutte contre l'exclusion et la pauvreté par des ateliers d'alphabétisation, de français, de calcul, d'initiation à l'ordinateur et d'éducation populaire. L'organisme dirige aussi un comité de défense des droits sociaux ainsi qu'une soupe populaire.
L'événement se déroulera le 6 mai, de 10 h à 17 h chez Ébyôn, au 89, Saint-Irénée. Afin de contrer la pauvreté, «on a ajouté l'option échange-don à notre vente de garage. On invite les gens à faire du troc entre eux, à s'échanger des objets», indique la porte-parole du groupe, Pamela Tremblay. Les étudiants souhaitent aussi briser l'isolement des gens grâce à cette journée d'échanges.
Finalement, ces derniers feront une autre activité dans Saint-Lazare et Sainte-Famille en collaboration avec le Quartier Vie et la Démarche des premiers quartiers.
Il s'agira de mobiliser les gens du secteur ainsi que les écoles et les CPE pour nettoyer les rues et ramasser les ordures. Le tout se déroule à 9 h 30, le 10 ou le 11 mai, selon le temps qu'il fera. Un repas sera servi pour récompenser le travail des bénévoles.
Bianka Thibeault, la porte-parole pour cette activité, indique qu'une analyse faite l'an dernier démontrait un besoin d'appartenance et de revitalisation de ces quartiers.
Caroline Guay, de la Démarche des premiers quartiers, indique que l'expérience avec le Cégep, qui se déroule pour une deuxième année, est fort enrichissante pour les deux parties.