Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.

TCMFM : des capsules vidéo pour la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale

Audrey Tremblay
Audrey Tremblay
Le Nouvelliste
Article réservé aux abonnés
Trois-Rivières — Dans le cadre des actions de la marche mondiale des femmes au Québec, et à l’occasion de la Journée mondiale pour l’élimination de la discrimination raciale, la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie (TCMFM) a lancé une série de capsules vidéo. Jusqu’au 21 mars, deux vidéos par jours seront diffusées.

«Ces capsules proposent de mettre non un, mais six visages sur les parcours de l’immigration et de la racisation en Mauricie», indique l’organisme.

La TCMFM affirme que dans le contexte pandémique, les conditions de vie de tous se sont dégradées et complexifiées, et ce particulièrement pour les personnes les plus vulnérables, dont les femmes migrantes, immigrantes, racisées, ainsi que les femmes autochtones.

On indique que les inégalités sociales et économiques, les vulnérabilités, les discriminations systémiques et racistes ont été exacerbées.

«La perte de revenus et la précarité en emploi, les bas salaires, avec pas ou peu de protections sociales, l’insécurité alimentaire, l’isolement, la lourde charge de l’éducation des enfants à la maison pour les femmes qui se retrouvent avec peu de soutien viennent ajouter davantage de pression et de charge mentale au quotidien», note l’organisme

On déplore également que les personnes issues de l’immigration se butent à des difficultés administratives «imposées par les gouvernements, concernant les permis de travail et l’attente de la résidence permanente».

L’organisme veut, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, montrer l’importance du respect des droits des femmes migrantes, immigrantes et racisées et exige des engagements du gouvernement.

On demande, entre autres, la mise en place de mesures inclusives qui tiennent compte de la complexité de leurs parcours d’intégration et des mesures qui leur garantissent un accès aux services et la pleine réalisation de leurs droits. L’organisme demande aussi au gouvernement de reconnaître et de prendre en compte l’expertise des groupes qui défendent leurs intérêts.

En appui à ces revendications, il y aura diverses actions et manifestations dans toutes les régions du Québec. En Mauricie, la TCMFM présente six capsules vidéo, présentant chacune une femme, Mauricienne d’origine ou d’adoption, son parcours et son statut.

«En plus de démontrer la richesse culturelle offerte par la diversité et l’immigration dans la région, ces capsules veulent démontrer aux paliers institutionnels et gouvernementaux que derrière chaque numéro de dossier existe une personne qui souhaite appartenir et participer à la société. Ouvrons nos portes et nos cœurs.»

Les capsules vidéo, réalisées en partenariat avec MAtv et le Musée POP, seront mises en ligne sur la page Facebook de la TCMFM: https://www.facebook.com/tcmfm.