Une vingtaine de résidents de Saint-Élie-de-Caxton ont participé lundi à une rencontre citoyenne avec des membres du conseil municipal, dont le maire Robert Gauthier.

Table ronde citoyenne à Saint-Élie-de-Caxton

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON — À l’heure où les critiques se font régulièrement entendre envers l’administration municipale, les élus de Saint-Élie-de-Caxton ont convié les citoyens à une rencontre publique. La vingtaine de résidents présents ont pu poser des questions et s’exprimer sur leurs préoccupations lors d’une soirée qui a pris les allures de table ronde.

«Nous sommes ici pour vous écouter», a lancé la conseillère municipale Francine Buisson lors de l’assemblée.

Les citoyens ont pu aborder tous les sujets qu’ils souhaitaient. Si certains voulaient poser des questions et apporter des commentaires sur les travaux sur les réseaux d’aqueduc, d’autres désiraient davantage aborder les dossiers des visites en calèche du village ou bien l’ancien marché public.

Une citoyenne a suggéré aux élus de vendre les carrioles touristiques afin de continuer à développer cet attrait touristique. À ce titre, la conseillère municipale Charline Plante a indiqué que la municipalité était en effet intéressée à vendre ou à confier au privé ce service qui ne compte plus sur la participation du conteur Fred Pellerin. Une entreprise s’est d’ailleurs manifestée pour reprendre ce service, a confirmé la conseillère Charline Plante.

Alors que la région a connu récemment plusieurs pannes du réseau électrique, quelques citoyens présents lundi soir à l’assemblée ont voulu revenir sur les interventions de la municipalité. Ces interventions vont permettre d’améliorer le plan des mesures d’urgence de la communauté notamment en instaurant une chaîne de communication pour informer tous les citoyens. Le maire Robert Gauthier mentionne qu’une nouvelle version de ce plan est en court de préparation et qu’il prend bien note des recommandations.

Les prochains travaux d’infrastructures et les travaux de voiries ont aussi fait partie des discussions. Les citoyens ont pu en apprendre quelque peu sur les prochains travaux de la municipalité, comme ceux sur le pont de la rue Saint-Louis. Des citoyens ont demandé pourquoi les travaux de réfection ne touchent qu’un côté du pont. Le maire a expliqué que le projet du ministère du Transport empiète de trois pouces sur un terrain privé, rendant impossibles les travaux prévus. Or, le propriétaire du terrain ne souhaite pas vendre sa petite parcelle de terrain. Le maire indique que le ministère des Transports doit entamer des procédures d’expropriation.

Un citoyen a pour sa part déploré les coupes d’arbres sur la route des Lacs qui ont eu lieu sur le terrain de la Ferme forestière Winchester. Depuis que de nombreux pins ont été coupés en septembre dernier soulevant la grogne populaire, le sujet est tombé dans l’oubli, estime ce résident. «On dirait que tout le monde s’en fout», dénonce-t-il. «Je suis moi-même un travailleur forestier, mais je suis pour des travaux durables. Je ne crois pas que c’était juste la sécurité des gens qui les préoccupaient, mais bien l’argent de la vente du bois.»

Le maire a répondu que cette coupe était assujettie à la réglementation de la MRC de Maskinongé et non à celle de la municipalité. «On a envisagé d’entamer des recours judiciaires contre le propriétaire, mais c’était trop onéreux et on ne pouvait pas avoir gain de cause», a répondu le maire Robert Gauthier. «Suite à nos pressions, la MRC est en train de revoir son règlement.»

Robert Gauthier s’est dit très satisfait de cette première rencontre. Il soutient que le cadre de ce type de rencontre est moins strict que celui des assemblées publiques du conseil municipal. Le maire de Saint-Élie-de-Caxton avoue que ce type de rencontre citoyenne devrait certainement se reproduire.