Suspension de la session d'hiver: la pétition envoyée au ministre Roberge

Brigitte Trahan
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste
La pétition lancée dimanche dernier pour demander la suspension de la session d’hiver dans les collèges et universités du Québec grossit à vue d’oeil. Jeudi matin, elle avoisinait les 103 000 signatures. Même si des milliers de noms s’y rajoutent chaque jour, l’instigatrice, Élizabeth Leblanc-Michaud, une étudiante de l’UQTR, l’a envoyée au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, mercredi.

«Je voulais le mettre au courant», dit-elle.

Mme Leblanc-Michaud indique qu’elle reçoit une quantité très importante de messages et de témoignages de la part d’étudiants inquiets. «Les étudiants se mobilisent, parlent entre eux, écrivent à leur association étudiante. Quelque chose se passe», dit-elle.

Mme Leblanc-Michaud n’a toutefois reçu qu’un accusé de réception, pour l’instant, de la part du ministre. Elle a également fait parvenir la pétition aux recteurs et rectrices de différents universités au Québec.