La superclinique de Trois-Rivières sera située sur le boulevard du Carmel.

Superclinique: ouverture reportée en avril

Trois-Rivières — «On oublie de parler de nos bons coups en santé. Il faut être fier de la superclinique.»

L’ouverture maintenant prévue en avril de la première superclinique en Mauricie est une vraie bonne nouvelle, croit le docteur Pierre Martin. En cette période où les infirmières, les préposés aux bénéficiaires et des médecins tirent à boulets rouges sur l’organisation du système de santé, l’arrivée de cette nouvelle ressource facilitera l’accès à des services de première ligne pour les citoyens, qu’ils soient inscrits ou nom à cette superclinique située sur le boulevard du Carmel à Trois-Rivières.

«Je trouve regrettable d’entendre que le système ne s’améliore pas. Je ne dis pas que tout va bien. Les infirmières, les préposés, c’est vrai. Il y a des écueils, oui. Mais dire qu’il n’y a pas d’amélioration, j’ai de la misère avec ça. On travaille pour améliorer le système de santé. Ce que je trouve triste est que les malheurs de la santé éclaboussent tout le monde. On peut-tu être moins émotif dans certains constats?», déclare le docteur Martin, coresponsable du GMF du Cap qui s’occupe de la gestion de la superclinique du boulevard du Carmel.

Le docteur Pierre Martin

Quelque 20 000 patients seront accueillis annuellement par cette clinique. Le fonctionnement sera assuré par la présence d’un médecin de 8 h à 16 h et d’un autre médecin de midi à 20 h. Quelque 19 médecins ont manifesté leur ouverture à être de garde pour couvrir toutes les plages horaires. Cinq offriront leurs services pour des patients inscrits à cette clinique.

Les médecins devaient accueillir leurs premiers patients jeudi. Un retard dans la construction de cette clinique de quelque 5000 pieds carrés et les délais pour obtenir un nouveau système de gestion électronique des dossiers médicaux font en sorte que l’ouverture aura lieu le lundi 9 avril.

«Les deux premières semaines, on ne roulera pas à 84 heures par semaine, précise le docteur Martin. Il y a des liens informatiques à faire, on va s’ajuster et ça va prendre environ une à deux semaines. Mais dès le 23 avril, on va ouvrir 84 heures par semaine.»

Le nouveau système de gestion électronique permettra aux médecins d’avoir un meilleur accès aux dossiers médicaux du patient, qu’ils soient à la clinique du boulevard Thibeau ou à celle du boulevard du Carmel. De plus, la présence d’un centre de radiologie, voisin de la superclinique, ajoute à la palette de services.

«Ça fait 34 ans que je suis médecin, indique Pierre Martin. C’est admirable de voir que tous les médecins qui acceptent d’être ici sont motivés à collaborer pour améliorer le système. On est en mode solutions et j’ai une gang qui me suit. Je trouve ça emballant.»