Annie Gauthier, directrice de La Relance Nicolet-Bécancour, Stéphane Lévesque, directeur général du Réseau Écoles-Médias du Québec, Benoît Trottier, directeur de l’école secondaire les Seigneuries et Océane Demers, élève lors de la conférence de presse.

S’unir pour la prévention des dépendances

SAINT-PIERRE-LES-BECQUETS — La Relance Nicolet-Bécancour a annoncé vendredi un nouveau partenariat avec l’école secondaire Les Seigneuries et le Réseau Écoles-Médias du Québec. Les élèves de l’équipe médias de l’école auront pour mission de créer des capsules vidéo montrant leurs passions et leurs moyens de s’amuser sans consommer.

Dans le cadre de ce nouveau partenariat, les jeunes feront la promotion des activités du centre d’expertise en dépendances. Avec l’aide des éducatrices en prévention des dépendances de la Relance et de Stéphane Lévesque, directeur général du Réseau Écoles-Médias, les jeunes interrogeront leurs camarades et créeront les capsules de A à Z. Ils pourront également avoir la possibilité de partager ces capsules sur différents médias sociaux.

Annie Gauthier, directrice générale de La Relance Nicolet-Bécancour, est fière de voir que l’école répond présente en matière de prévention. «Nous allons mettre en place une campagne de prévention originale faite par et pour les principaux concernés.»

Le directeur de l’école secondaire des Seigneuries Benoît Trottier s’est dit ravi de faire partie de ce partenariat qui impliquera les élèves tout en les sensibilisant aux dépendances. «Dès le début de l’implantation de notre Équipe médias, nous avons souhaité collaborer avec des organismes de notre milieu.» Selon lui, le partenariat qui s’amorce avec La Relance démontrera qu’une maison d’enseignement en milieu rural peut faire de grandes choses.