On reconnaît sur la photo, prise en janvier dernier, les 15 ambassadeurs de la campagne de la jonquille 2020 de la Société canadienne du Cancer, soit Chantal Carignan, la Dre Marie-Josée Godi, la porte-parole de la campagne Marie-Claude Paradis-Desfossés, Marie-Claude Hardy, Marie-Christine Pelchat-Saint-Jacques, Chantale Gaboury, Michaël Lafontaine, Tommy Gélinas, Marie-Claude Larivière, Martine Lamarche, Stéphanie Dusablon et Guillaume Gingras.
On reconnaît sur la photo, prise en janvier dernier, les 15 ambassadeurs de la campagne de la jonquille 2020 de la Société canadienne du Cancer, soit Chantal Carignan, la Dre Marie-Josée Godi, la porte-parole de la campagne Marie-Claude Paradis-Desfossés, Marie-Claude Hardy, Marie-Christine Pelchat-Saint-Jacques, Chantale Gaboury, Michaël Lafontaine, Tommy Gélinas, Marie-Claude Larivière, Martine Lamarche, Stéphanie Dusablon et Guillaume Gingras.

Succès pour la campagne de la jonquille malgré la pandémie

Gabriel Delisle
Gabriel Delisle
Le Nouvelliste
Trois-Rivières — L’édition 2020 de la campagne de la jonquille du bureau de la Mauricie de la Société canadienne du cancer a été un succès malgré la pandémie qui a obligé les organisateurs à redoubler d’ingéniosité. Déplacée en ligne, cette campagne a permis d’amasser 20 934 $.

La campagne de la jonquille se déroule normalement dans les commerces de la région. Des fleurs sont vendues afin de soutenir les personnes atteintes du cancer. Mais la pandémie de COVID-19 a rendu impossible la vente de fleurs dans la cinquantaine de points de vente habituels.

Les organisateurs étaient confrontés à deux choix: annuler la campagne et se priver de sommes importantes destinées aux personnes malades ou bien innover en mettant sur pied une campagne virtuelle.

«Dans le contexte actuel, nous sommes fiers et reconnaissants des sommes recueillies. Bien que le montant amassé cette année soit moins élevé que celui obtenu l’année dernière, alors que nous avions amassé 87 000 $, la Société canadienne du cancer se dit impressionnée par le soutien de nombreux donateurs qui ont accepté de transformer leur achat de bouquets de jonquilles en don», explique Laurence Chartrand, agente de développement pour le bureau régional de la Société canadienne du cancer.

«Grâce à la contribution de nombreux Canadiens, la Société canadienne peut continuer de maintenir ces services de soutien par téléphone et en ligne malgré la crise. Les personnes touchées par le cancer sont parmi les plus vulnérables face à cette crise. Leurs soins et leur bien-être constituent notre priorité.»

Le Relais pour la vie se vivra à la maison cette année. Rappelons que ce dernier sera diffusé en ligne le 13 juin de 19 h à 21 h. «On doit être créatif en cette période difficile. Nos événements de collecte de fonds sont interrompus, alors on doit trouver une solution pour pallier la perte de revenus prévue pour cette année», soutient de son côté Renée Gosselin, directrice du bureau régional de la Mauricie/Centre-du-Québec.

Il est toujours possible de s’inscrire au Relais pour la vie en visitant le relaispourlavie.ca.