Yvon Deshaies n’allait pas manquer l’ouverture de la succursale de la SQDC, non pas pour acheter du cannabis, mais bien pour préparer la venue éventuelle d’une telle boutique à Louiseville.

SQDC: le maire de Louiseville présent à l’inauguration

LOUISEVILLE (MEL) — Le pot a beau être légal, plusieurs clients qui attendaient pour entrer dans la nouvelle boutique de la Société québécoise du cannabis préféraient ne pas donner leur nom aux journalistes ou demandaient à ne pas être filmés. Mais une personne n’était pas gênée d’être là.

«C’est légal maintenant on ne se cache pas», a lancé, en riant, Yvon Deshaies, maire de Louiseville.

Mais ce dernier était sur les lieux non pas pour faire des achats, faut-il le préciser, mais bien pour observer comment cette inauguration se déroulait. Le maire a toujours clamé qu’il espère qu’un commerce du genre s’installe au plus vite à Louiseville.

«Comme maire de la ville, je suis venu voir. Chez nous, on en veut un. (...) Je suis venu voir la place, l’endroit, comment ça fonctionne», explique-t-il.

Des démarches ont déjà été entreprises pour accueillir une boutique. Une telle implantation va éviter que certains avantages économiques de la légalisation ne soient profitables qu’à Trois-Rivières. «Les gens qui consomment vont partir de Louiseville pour venir à Trois-Rivières. C’est bien le fun, mais ça ne marche pas. Les gens vont rester à Trois-Rivières, ils vont magasiner et je cours des chances de perdre des gens aussi.»

Lui-même était surpris du nombre de personnes qui faisaient le pied de grue devant les portes du nouveau commerce. «On voit les gens qui sont ici. On voit que ça consomme plus qu’on pensait. Alors on légalise, on met ça en ordre. Moi, je suis bien heureux de ça.»