Michel angers

SQ: Angers ne reverra pas son budget

SHAWINIGAN — Le conseil municipal de Shawinigan a finalisé l’élaboration de son budget 2019 la semaine dernière et le maire, Michel Angers, ne s’attend pas à convoquer une nouvelle séance de travail pour intégrer la hausse qui sera imposée pour la desserte de la Sûreté du Québec. Le gouvernement de François Legault doit préciser l’ampleur de cette augmentation jeudi.

En tant que membre du comité exécutif de l’Union des municipalités du Québec, M. Angers ne cache pas qu’il connaît déjà le fardeau supplémentaire qui sera demandé. Au moment de l’élaboration de son budget, qui sera déposé et adopté en séance publique le 18 décembre, il ne possédait toutefois pas cette information. Le conseil municipal a donc établi un scénario et le résultat final n’entraînera pas un grand bouleversement par rapport aux prévisions, bien qu’il existe «un écart», convient le maire de Shawinigan.

«Ça fait des semaines qu’on fait des pressions, avec l’UMQ, pour qu’on puisse avoir le montant», explique M. Angers. «Nous avions suggéré l’inflation, plus 1 %, pour la Sûreté du Québec. Martin Coiteux nous avait promis un comité de travail, qu’on allait s’asseoir en 2019 et établir à l’avance une facturation pour qu’en septembre ou en octobre, nous sachions le montant d’argent pour la Sûreté du Québec.»

L’an dernier, l’ex-ministre de la Sécurité publique avait annoncé une aide exceptionnelle de 22,8 millions $ aux municipalités pour les aider à absorber la nouvelle facture pour les services de la Sûreté du Québec, qui avaient bondi en raison de la signature d’une nouvelle entente collective. M. Angers convient que pareil cadeau ne tombera pas du ciel chaque année. À l’avenir, les municipalités devront se constituer des réserves pour amortir ces chocs tarifaires.

Pour 2019 cependant, le maire comprend mal pourquoi l’appareil gouvernemental tarde autant à annoncer le fameux montant.

«Nous avons fait des relances au printemps, à l’été, à l’automne», déplore M. Angers. «Ils ont le montant! Les augmentations de salaire, le coût de la vie, tout est prévu. Comment se fait-il qu’on n’ait pas encore ce montant?»

En 2018, Shawinigan a payé 4,8 millions $ pour les services de la Sûreté du Québec. Il s’agissait d’une augmentation de 6 % par rapport à l’année précédente.